Forum des Partisans de Marine Le Pen
Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Enregistrez-vous

Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !





Forum des Partisans de Marine Le Pen
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Ne restez pas seul, agissez, réagissez, rejoignez la grande famille du Rassemblement National et venez aider Marine à accomplir son destin national.
-46%
Le deal à ne pas rater :
Pull de Noël Batman DC Comics
19.99 € 36.99 €
Voir le deal
-49%
Le deal à ne pas rater :
Promotion sur ce lot de goodies The Legend Of Zelda
32.99 € 64.49 €
Voir le deal

Aller en bas
Chevalier du Temple
Date d'inscription : 20/08/2013

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Dim 8 Nov 2020 - 18:47
Le président Poutine peut se montrer intimidant et impitoyable envers ses ministres. Quand il vous regarde, on a l'impression qu'il sait tout sur vous. Quand il parle, il utilise des mots qui vous font comprendre qu'il mène le jeu. Et quand il est silencieux, attention, ça va chauffer et tous savent qu'il a déjà pris une décision sans appel.

Dans cette vidéo Vladimir Poutine tance le vice-ministre russe des Finances Andreï Ivanov. Il lui demande de lui dire pourquoi les entreprises russes spécialisées dans le fret maritime ne facturaient pas leurs prestations en roubles, suite à la décision du 1er janvier 2017. << Y-a-t-il des problèmes ? >> demande le Président russe.



.
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Lun 9 Nov 2020 - 16:36
Devant la menace que représente le déploiement de missiles américains en Europe, aux portes de la Russie, le président Poutine soucieux de la séurité de son pays et de ses citoyens, a déclaré que toute nation européenne qui accepte les nouveaux missiles américains sur son territoire, doit comprendre qu'elle met son propre territoire sous la menace d'une éventuelle contre- attaque russe.

Il serait sage et prudent que les États-Unis arrêtent de jouer avec le feu sur notre continent, en retirant leurs armes nucléaires d'Europe. Ils devraient reconsidérer leur position car s'ils pensent pouvoir être vainqueurs d'une guerre nucléaire, ce sera au prix de leur propre vie.

Le recours aux armes nucléaires, aujourd'hui, ne fait aucun sens. La Russie qui n'a plus rien à voir avec l'URSS, ne représente pas un défi global ou une menace pour les États-Unis. La défense russe et ses nouveaux armements hypersoniques sont tels que les B61 américains et les F16 le Tornado de l'OTAN ne seront pas en mesure de délivrer leur cargaison. Aucun de ces avions n'a une chance de passer à travers les mailles du réseau de défense aérienne avancé de la Russie pour atteindre sa cible. Promulguer des politiques nucléaires du passé conçues pour répondre à un ordre de menace différent aujourd'hui, n'est que de la folie pure et simple.  

Les américains veulent nous faire croire que les russes sont prêts à envahir les pays baltes, mais peuvent-ils nous dire ou est la valeur stratégique pour la Russie d'envahir des tout petits pays comme l'Estonie, la Lettonie et la Ltuanie ? De plus, la posture nucléaire de la Russie est conçue pour dissuader l'agression, non pas utiliser cette puissance comme substitut à la guerre conventionnelle. Dans le cas inconcevable où la Russie déciderait à envahir les pay Baltes, il est peu probable qu'elle ait recours à l'arme nucléaire pour le faire car ces petits pays seraient totalement irradiés donc inutilisables. Les russes ne sont pas fous, ils n'ont pas l'intention de prendre le risque de faire exploser des armes nucléaires si près de leur territoire.
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Mar 10 Nov 2020 - 1:39
Beaucoup de monde sur les réseaux sociaux se demande pourquoi Vladimir Poutine n'a pas encore félicité Joe Biden pour sa victoire présidentielle. Lorsque l'on connaît bien le président russe on réalise qu'il n'y a pas de mystère à cela. En effet, Vladimir Poutine est un chef d'Etat qui respecte le droit international et connaît les procédures officielles et la diplomatie. Il attend tout simplement le résultat officiel et la confirmation finale de ces élections. Cette vidéo offre une explication des plus claires à ce sujet.



Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Mar 10 Nov 2020 - 12:25
Aux États-Unis rares sont les députés qui se sont opposés à des sanctions après l'annexion de la Crimée par la Russie. Un député républicain Dana Rohrabacher, a cependant, courageusement affirmé à la presse américaine, que Washington avait la volonté de tenir la Russie en échec et de la précipiter dans un gouffre. Il pense que malgré d'importantes réformes en Russie, ses collègues ne veulent pas voir. Il est difficile de faire comprendre à des ignorants, que la Russie n'est plus le même pays sous l'ère communiste. Il y a encore beaucoup d'américains qui ont une haine aveugle et viscérale de la Russie, une haine chevillée au corps et à l'âme. Principalement des gens peu éduqués qui auraient du mal à trouver la Russie sur une carte mais sont certains que la Russie est le pays des monstres et que Vladimir Poutine est le diable. On ne peut pas dire que les tenants de la ligne pro-russe se poussent aux portillons. Ils sont, certes, marginaux, à l'exception des milieux universitaires où les gens intelligents et éduqués ont une admiration certaine pour la Russie et les accomplissements de son président.

Le discours américain anti-Poutine ainsi que la supposée menace russe, relèvent d'une approche primaire dangereuse et contre-productive, face à une Russie pacifique et non-agressive. Les mondialistes cultivent cet esprit néfaste tandis que les médias agitent quotidiennement la soi-disante menace russe alors qu'en réalité, la Russie ne représente aucune menace. C'est une méthode classique bien connue et éprouvée que de créer un ennemi et unir le pays contre ce soi-disant ennemi. Vladimir Poutine a souvent dénonçé le niveau d'agressivité sans précédent que ces gens-là ont envers son pays. Malgré le fait que les américains feront tout pour empêcher la Russie de retrouver sa grandeur, le président Poutine a le mérite de maintenir l'équilibre des forces dans le monde, en étant le leader d'une des rares super-puissances qui se trouvent dans des camps différents de celui des États-Unis. Une chose est certaine, sans Poutine et la Russie, il n'y aurait aucune limite à l'expansion impérialiste des États-Unis.

En ce qui nous concerne, notre intérêt n'est pas de chercher des noises à la Russie comme le font couramment les américains. Nous n'avons rien à gagner que de suivre des gens qui font exprès de maintenir un climat basé sur une menace illusoire russe afin de mieux orienter l'opinion publique dans leur sens. Suivre ces gens-là dans leur tentative de domination économique mondiale, c'est véritablement nous tirer une balle dans le pied. Ils veulent morceler la Russie afin de mieux l'affaiblir. Et le pire, c'est qu'ils veulent nous entraîner dans leur folie douce expansionniste, laquelle risque bien de finir en guerre conventionnelle voire nucléaire.

La France est à la croisée des chemins, il serait temps qu'elle s'émancipe des États-Unis et prenne son destin en main, plutôt que de satisfaire les intérêts d'une puissance étrangère. Il ne s'agit pas de remplacer les USA par la Russie mais de faire de la Russie un allié et un partenaire. De renouer des stratégies d'alliances dans tous les domaines. Il ne s'agit pas de remplacement mais plutôt de complémentarité alors qu'aujourd'hui en Europe, nous fonctionnons trop en fonction des américains qui ne défendent que leurs intérêts au détriment des nôtres.

Je suis personnellement convaincu que peu à peu, la Russie se posera comme la nation protectrice de l'Europe. La faute n'en est nullement à l'hégémonie russe, mais à l'effacement des puissances européennes, avec pour cause materielle l'immigration de masse. Je ne serais pas du tout surpris si à l'avenir, ceux d'entre nous qui veulent rester Français et européens se tournent  naturellement vers la Russie, véritable planche de salut. Au cours des prochaines années, la Russie va continuer à accroître sa puissance économique et politique. Les dirigeants de la France devront donc composer avec elle.
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Mer 11 Nov 2020 - 16:01
Le président Poutine ne manque jamais l'occasion de converser avec la belle jeunesse russe. Le 4 novembre dernier Jour de l'Unité Nationale, lors d'un dépôt de fleurs au monument Kouzma Minine et Dimitri Posharsky sur la Place Rouge à Moscou, il a pose une difficile question à une étudiante.

Président Poutine aux étudiants : << D'où venez-vous ? >>

Etudiante : << De divers endroits et de diverses villes. >>

Poutine : << Et vous ? >>

Etudiante : << Je suis de Moscou. Enfin, en fait d'Oudmourtie, mais maintenant j'étudie à Moscou. >>

Poutine : << Oui ? Qu'est-ce que vous étudiez ? >>

Etudiante : << J'étudie en tant que scientifique politique. >>

Poutine : << Prévoyez-vous d'enseigner la politique ? >>

Etudiante : << Oui, histoire et politologie. >>

Poutine : << En quelle année êtes-vous ? >>

Etudiante : << Première année de master. >>

Poutine : << Bien. Vous avez donc un diplôme de bachelier ? >>
Etudiante ; << Oui, aussi la politologie et je continue à étudier. >>

Poutine : << Tu aimes ? >>

Etudiante : << Oui, beaucoup. Je veux continuer à être impliqué dans ce domaine et peut-être que je deviendrai polytechnicien. >>

Poutine : << Bien. En gardant à l'esprit que vous avez l'intention d'enseigner les sciences politiques à l'école, quel est selon vous l'élément principal ici, que souhaitez-vous transmettre aux étudiants ? Je comprends qu'il s'agit de beaucoup de connaissances et de faits, etc. Cependant, quel serait votre principal message aux étudiants ? >>

Etudiante : << Que tu dois participer à la politique. Il faut avoir une perspective de citoyen actif, et tu dois connaître tes droits. >>

Poutine : << Qu'en est-il des responsabilités ? >>

Etudiante : << Les responsabilités, elles doivent être dans le coeur. >>

Poutine : << Bien joué, tu te sors de la situation difficile. Précisément, les droits et les responsabilités sont en harmonie les uns avec les autres. Sans cela, il est difficile de vivre dans notre société moderne. Chaque citoyen devrait avoir à la fois des droits et des obligations, il est nécessaire d'exiger de l'Etat le respect de ses droits et de les connaître, mais chaque personne devrait aussi avoir des obligations. Si Minine et Pozharsky ne ressentaient pas un tel lien entre les deux concepts, il est peu probable qu'ils commenceraient, à l'appel de leur cœur, à rassembler la milice afin de libérer Moscou des Polonais, car c'est ce sens du devoir envers la mère Patrie qui a motivé cette action, cet acte héroïque. >>

Kouzma Minine était un boucher russe, échevin de Nijni Novgorod, qui souleva Moscou contre les Polonais au 17ème siècle et favorisa l'avènement des Romanov.

Dimitri Pozharsky était un prince russe qui prit part aux combats contre la Pologne et libéra Moscou de l'occupation polonaise en 1612. L'année suivante, il contribua à l'accession au trône de la dynastie des Romanov. Il fut couronné par Michel 1er de Russie du titre de << sauveur de la mère Patrie >>.


Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Jeu 12 Nov 2020 - 17:08
Vladimir Poutine visite un parc ouvert à Moscou pour la première fois depuis 70 ans. Le président russe, ainsi que le maire de Moscou Sergei Sobyanin, ont assisté à la cérémonie d'ouverture du parc Zaryadye de Moscou.



Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Ven 13 Nov 2020 - 2:11
Lors d'une interview avec des représentants du Financial Times, le président Poutine a précisé que nous vivons dans un monde basé sur des valeurs bibliques et que les libéraux tentent de le démanteler.

Poutine : << La Russie est une nation chrétienne orthodoxe, et il y a toujours eu des problèmes entre la chrétienté orthodoxe et le monde catholique. C'est exactement la raison pour laquelle je vais maintenant dire quelques mots sur les catholiques.

Y a-t-il des problèmes ? Oui, il y en a, mais ils ne peuvent pas être exagérés et utilisés pour détruire l'Église catholique romaine elle-même. C'est ce que l'on ne peut pas faire. J'ai parfois l'impression que ces cercles libéraux commencent à utiliser certains éléments et problèmes de l'Église catholique comme un outil pour détruire l'Église elle-même. C'est ce que je considère comme incorrect et dangereux.

Avons-nous oublié que nous vivons tous dans un monde basé sur les valeurs bibliques ? Même les athées et tous les autres vivent dans ce monde. Nous n'avons pas à y penser tous les jours, à aller à l'église et à prier, montrant ainsi que nous sommes de fervents chrétiens, musulmans ou juifs. Cependant, au fond de nous-mêmes, il doit y avoir des règles humaines et des valeurs morales fondamentales. En ce sens, les valeurs traditionnelles sont plus stables et plus importantes pour des millions de personnes que cette idée libérale qui, à mon avis, cesse réellement d'exister. >>

Journaliste : << La religion n'est donc pas l'opium des masses ? >>

Poutine : << Non, ce n'est pas le cas. Mais j'ai l'impression que vous êtes détaché de la religion parce qu'il est déjà 12h45 du matin, heure de Moscou, et vous continuez à me torturer. Et comme on le dit ici, il n'y a pas de crainte de Dieu en vous, n'est-ce pas ? >>



Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Dim 15 Nov 2020 - 13:16
Lors d'une conférence de presse, à laquelle participent les médias russes et étrangers, au World Trade Center de Moscou, la représentative du journal "Vedomosti", Svetlana Bocharova s'adresse au président Vladimir Poutine.

Interlocutrice : << Bonjour, Monsieur le Président. Vous avez dit à plusieurs reprises que l'État doit respecter le principe de la liberté de l'internet et offrir de nombreuses possibilités d'échange d'informations. Pensez-vous personnellement que notre État soutient toujours ce principe, ou sommes-nous en train de nous diriger vers une sorte d'Internet souverain ? Et la deuxième question. Si vous pensez que l'internet est toujours libre en Russie, que pouvez-vous dire aux nombreux utilisateurs qui ont maintenant peur d'être étiquetés comme des agents étrangers en vertu de la nouvelle loi ? >>

Poutine : << L'internet libre et l'internet souverain sont deux concepts qui ne s'excluent pas mutuellement. La loi dont vous avez parlé n'a qu'un seul but : prévenir les conséquences négatives d'une éventuelle déconnexion de la Russie du réseau mondial, qui est largement régi de l'étranger. C'est de cela qu'il s'agit. C'est là que réside notre souveraineté : nous avons nos propres ressources que nous pouvons toujours faire fonctionner, de sorte que l'Internet ne soit pas coupé de nous. Le point de droit est justement cela. Par conséquent, non, il n'y a pas de restrictions, et nous n'allons pas suspendre l'accès à Internet et nous ne le ferons pas.

Concernant les personnes qui peuvent être reconnues comme des agents étrangers. J'ai récemment pris la parole lors d'une réunion avec un militant des droits de l'homme, et je voudrais répéter que nous n'avons pas inventé le terme "agent étranger". Cette loi est en vigueur aux États-Unis depuis les années 1930, elle a été adoptée en 1938 ou en 1939 et elle fonctionne parfaitement. Je me souviens d'un cas récent où elle a été appliquée à un individu : notre citoyenne Maria Butina, un individu a été arrêté, et enfermé en prison sans aucune raison. Quel genre d'agent est-elle ? Rien de ce genre n'est fait ici. Pas même un peu ! Ils ont mis cette femme en prison et l'ont même menacée d'une longue peine de prison. Allons donc !

Là-bas, cet agent étranger, ou quoi que ce soit d'autre, est puni d'une bonne peine de prison allant jusqu'à cinq ans. Et nous n'avons que des sanctions administratives. Quant aux particuliers, c'est de cela qu'il s'agit. Lorsque la loi a été appliquée à cause d'organisations recevant de l'argent de l'étranger et qui étaient essentiellement engagées dans la politique intérieure, chaque État - je tiens à le souligner - fait un effort pour limiter l'ingérence étrangère dans les affaires intérieures. C'est pourquoi notre loi vise précisément à cela.

Si vous recevez de l'argent de l'étranger, de sources étrangères, afin de mener des activités de politique intérieure, alors dites-le simplement : comme vous le savez, celui qui paie la jetée appelle la musique. C'est la sagesse populaire. Si vous recevez de l'argent de l'étranger, il n'est pas déraisonnable de supposer que vous recevez des ordres de ceux qui vous payent. Mais vous êtes toujours les bienvenus ; nous n'interdisons pas l'organisation. En Russie, il n'y a pas de loi interdisant la réception d'argent de l'étranger, même pour une activité politique intérieure. Mais vous devez au moins le faire pour que les gens le sachent.

Quant aux particuliers. La pratique des forces de l'ordre montre qu'il y a des choses auxquelles il faut prêter attention et qu'il faut améliorer pour éviter l'interprétation de l'étranger. C'est la chose la plus importante. Car tout peut être qualifié d'activité politique et de politique intérieure : le travail environnemental et le travail dans des domaines clairement humanitaires, y compris dans le secteur de la santé. Cela ne peut pas être autorisé et les pratiques en matière d'application de la loi doivent être améliorées. Et si la loi est rédigée de telle sorte qu'elle le permette, elle doit également être améliorée. Mais à quoi sont confrontés les organismes qui contrôlent ce type d'activité ? Lorsqu'une organisation commence à répondre aux critères d'un agent étranger, qu'est-ce qu'elle fait ? Un individu reçoit un financement de l'étranger et transfère ensuite l'argent à une entité juridique, et il s'avère que cette entité juridique, une organisation, ne reçoit généralement pas d'argent de l'étranger. Mais on comprend la source initiale, c'est-à-dire une source étrangère. C'est la seule chose dont il s'agit. >>



Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Lun 16 Nov 2020 - 17:19
La marine russe se prépare pour le plus grand défilé naval du monde à Saint-Pétersbourg. Les habitants de Saint-Péterbourg qui sont aux premières loges, observent le spectacle des navires de guerre passant sous les ponts de la Neva.

Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Ven 20 Nov 2020 - 15:04
Le président Poutine a participé par vidéoconference, à la leçon ouverte "Se souvenir, c'est savoir", qui s'est tenue dans tout le pays.

Jeune cadet s'adressant au Président : << Camarade commandant suprême en chef des forces armées de la Fédération de Russie ! Vladimir Lapshin rapporte un membre de la branche Nakhimov de l'école navale Nakhimov de Kaliningrad, rapporte.

Dans le monde moderne, il y a un grand problème de déformation des faits historiques et de silence sur les actes héroïques des soldats soviétiques pendant la Grande Guerre Patriotique. Il est très important pour moi et mes pairs que personne n'oublie jamais les épreuves et les tourments que nos grands-pères et arrière-grands-pères ont subis. Ils ont été capables de résister et de gagner, et leur volonté et leur force d'âme vraiment inébranlables se sont manifestées, ce qui a étonné et admiré le monde entier. Ils ont défendu leur foyer, leur famille et leurs amis, notre mère patrie. Les principaux exemples de ma famille sont mes arrière-grands-pères héros de l'Union soviétique Mikhaïl Ivanovitch Bobrov et Moisey Nisonovitch Topaz, qui ont reçu l'Ordre de l'étoile rouge et l'Ordre de la guerre patriotique du IIe degré. Je suis fier d'eux et il est donc de mon devoir de préserver la mémoire de leurs actes héroïques. C'est pourquoi, lorsque le projet multimédia "Se souvenir, c'est savoir" est apparu, mon père, officier de marine, et moi avons ajouté les noms et les photographies de Mikhaïl Ivanovitch et de Moisey Nisonovitch au "Se souvenir, c'est savoir". Si chacun des millions d'écoliers prend une note et télécharge une photo dans la galerie, nous préserverons à jamais la mémoire de ceux qui ont vaincu les fascistes et assuré la paix sur la planète. Camarade commandant en chef, permettez-moi, au nom de tous les Nakhimontais et de leurs parents, de vous exprimer notre profonde gratitude pour la création d'un établissement d'enseignement naval à Kaliningrad. La plupart des Nakhimovites qui étudient ici sont des enfants de militaires. Nos pères et nous-mêmes sommes très heureux de pouvoir bénéficier d'une bonne éducation. Je vous assure qu'avec nos excellentes études et nos bonnes actions nous justifierons votre confiance et continuerons avec dignité, les traditions de l'école navale de Nakhimov. Camarade commandant suprême en chef, permettez-moi de vous inviter à visiter notre établissement d'enseignement unique et à vous familiariser avec les merveilleuses conditions d'étude, de formation maritime, de sport et de loisirs qui sont créées pour nous. Le rapport est terminé. >>

Poutine : <<  Merci, Volodya. Tout d'abord, je tiens à vous féliciter, vous et tous vos camarades, pour avoir commencé vos études dans la nouvelle branche de l'école St Pete Nakhimov. Et ainsi, nous avons achevé la création de branches de l'école Nakhimov dans toutes les flottes russes. C'est un grand événement lié à la formation des futurs personnels de la marine russe. Le ministère de la défense s'est acquitté de cette tâche avec brio. D'ailleurs, le ministère de la défense dispose d'un grand nombre, à mon avis, de plusieurs dizaines d'établissements d'enseignement pré-universitaire et tous sont de la plus haute qualité, tout comme votre école Nakhimov.

J'espère que j'aurai l'occasion de le vérifier. Ici, je sais qu'il y a de nouveaux laboratoires et de nouvelles salles de classe avec des équipements modernes. Et tout cela, bien sûr, sera utilisé efficacement par vous pour acquérir de nouvelles connaissances non seulement dans le domaine des affaires maritimes, mais aussi de larges connaissances en général. Le niveau de formation dans les écoles Nakhimov et l'école Nakhimov de Saint-Pétersbourg est une école avec une très bonne et longue histoire, avec un personnel enseignant brillant, avec des méthodes pédagogiques, tout cela s'appliquera à toutes les branches, y compris votre branche. Je suis sûr que le fait d'étudier dans un tel établissement d'enseignement contribuera non seulement à ce que vous receviez les brillantes connaissances dont une personne moderne a besoin, mais aussi à ce que vous perceviez notre pays et soyez élevés dans l'esprit patriotique qui était si nécessaire à vos arrière-grands-pères pour protéger notre mère-patrie pendant la Grande Guerre patriotique.

Vous avez demandé d'où venait leur force d'âme ? Du désir de protéger les générations futures, leurs futures familles, leurs enfants, leurs petits-enfants, vous et moi, y compris vous.  S'ils n'avaient pas gagné à l'époque, s'ils ne s'étaient pas sacrifiés, beaucoup d'entre nous n'auraient tout simplement pas été dans le monde. Des générations entières seraient effacées de la vie. Elles ne seraient tout simplement jamais apparues et celles qui l'ont été auraient été éliminées dans les camps de concentration, j'en ai déjà parlé. Et le fait que vous fassiez de l'histoire est extrêmement important. J'ai déjà dit dans mon discours d'ouverture que dans le monde moderne, malheureusement, nous voyons des tentatives de réécrire cette histoire. Et cela n'est pas lié à l'histoire, mais à l'actualité, afin de créer les conditions pour changer les règles de vie qui sont apparues après la Seconde Guerre mondiale, après la grande guerre patriotique, pour créer les conditions préalables à ces changements, c'est pourquoi on tente de réécrire cette histoire.

Certains oublient que c'est l'Allemagne fasciste qui a attaqué l'Union soviétique au petit matin du 22 juin 1941, et non l'inverse. Certains oublient que plus de 80% du matériel et des effectifs de l'ennemi étaient occupés à combattre l'Armée rouge sur le front de l'Est. Certains oublient qui a pris Berlin d'assaut. Il s'agissait des troupes soviétiques. Et nous ne devons jamais l'oublier, et nous ne l'oublierons jamais, et nous ne permettrons à personne de l'oublier. Mais, en nous tournant vers le passé, vers l'histoire, j'en ai déjà parlé, nous devons, bien sûr, nous tourner vers l'avenir. Et le fait que dans un nouvel établissement d'enseignement, équipé des dernières technologies et des exigences d'aujourd'hui pour le processus éducatif, vous recevrez les connaissances modernes dont vous avez besoin. J'en suis très heureux. Je vous souhaite, Volodya, ainsi qu'à tous vos camarades étudiants, tout le meilleur. Je suis sûr que vous serez satisfaits du niveau et de la qualité des connaissances que vous recevrez à l'école Nakhimov. Bonne chance à vous> Tous mes vœux. >>

Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Ven 20 Nov 2020 - 19:45
L'alarme concernant l'installation de missiles nucléaires américains sur notre Continent est plus que jamais fondée. En effet, la société américaine Lockheed Martin vient de signer un contrat avec l'armée américaine de 340 millions de dollars, pour la production de missiles à tête nucléaire de portée intermédiaire (500 à 5000 kilomètres) destinés à être installés en Europe. Ces missiles peuvent atteindre Moscou en quelques minutes tandis que les missiles hypersoniques russes peuvent frapper et détruire la plupart des villes européennes en trois ou quatre minutes.

Le président Poutine qui semble être le seul à chercher des voies de paix dans une période de danger renouvelé et d'extrême tension, a qualifié de "grave erreur" le retrait américain du traité FNI. Il a affirmé ne pas vouloir déployer ses missiles tant que les américains ne déploieraient pas les leurs à proximité de son territoire. Il a même proposé aux pays de l'OTAN, un moratoire et des mesures de vérifications mutuelles. Des inspections réciproques dans les installations de missiles. Cette proposition raisonnable russe a été totalement ignorée, et 21 membres de l'Union Européenne sur 27, aussi membres de l'OTAN, ont donné leur feu vert à l'installation de nouveaux missiles nucléaires américains en Europe.

Aujourd'hui, notre Continent se trouve dans une situation plus dangereuse encore que celle de la guerre froide. On peut donc se demander si les choses vont changer avec le nouveau president des États-Unis Joe Biden, s'il signera l'installation des nouveaux missiles nucléaires en Europe ? Que peut-on attendre de Joe Biden dans le domaine nucléaire ?

A ma connaissance, Joe Biden ne s'est pas encore exprimé sur les missiles nucléaires américains déployés en Europe. Ce que nous savons, c'est qu'il al'intention de prendre des mesures pour renverser la politique de folie nucléaire suivie par Trump. En ce qui concerne le très important Traité "New START" avec la Russie lequel va expirer en février prochain, Joe Biden, à l'instar de Trump, est disposé à "proroger ce traité pour cinq ans" sans préconditions. Nous savons également qu'il a promis d'adhérer à nouveau à l'accord de 2015 avec l'Iran.

L'approche de Joe Biden est basé sur le dialogue et la négociation. Il a à maintes reprises désapprouvé la politique de Trump menée avec la Corée du Nord. Selon lui, les interventions de Trump n'ont menées à aucun progrès vers le désarmement nucléaire de la coree du Nord. Nous savons qu'il a l'intention de négocier avec Pyongyang, et éventuellement lever les sanctions en échange du démantèlement de leur arsenal nucléaire. Lorsque l'on sait que Kim Jong Un repose son prestige et son pouvoir auprès de son peuple sur son armement nucléaire, on peut prévoir à l'avance que Joe Biden va avoir du fil à retordre avec cet énergumène.

En matière de défense, Joe Biden est en faveur d'une doctrine basée sur la dissuasion, contre l'utilisation de la force nucléaire pour une première frappe. Une telle initiative devrait réduire le risque nucléaire. Il est également opposé à l'introduction des armes nucléaires à faible puissance pour équiper les sous-marins. Il pense que ce serait une incitation à la bataille nucléaire. Espérons qu'il négociera avec la Russie pour obtenir d'un mutuel accord, le dàmantèlement de ces armes qui sont de plus en plus nombreuses en Europe et ailleurs.

Joe Biden est très attaché à la dissuasion nucléaire. On peut donc s'attendre à ce qu'il mette la raison dans la doctrine nucléaire américaine. Sous sa présidence, il y aura plus de raison et de nuance dans la gestion de la politique étrangère américaine, par la voie diplomatique et le dialogue. L'approche democrate classique étant orientée vers la défense des Droits de l'homme, il faut s'attendre à ce que Joe Biden fasse tout pour rétablir l'autorité morale des Etats-Unis dans le monde. Il va certainement diriger son pays d'une façon plus apaisée que Trump. Bonne chance Monsieur le Président et Paix sur terre aux hommes de bonne volonté !

Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Dim 22 Nov 2020 - 2:19
Le président Poutine rencontre des généraux russes de haut rang : << La Russie ne se laissera pas entraîner dans une course aux armements >>.

Poutine : << aujourd'hui, nous lançons la 15ème série de réunions avec des hauts fonctionnaires du ministère de la défense, des agences fédérales et de l'industrie de la défense. Nous examinerons un certain nombre de questions relatives à l'état et aux perspectives de développement des forces nucléaires stratégiques de la Russie. Je tiens à souligner que, malgré la nature en constante évolution des menaces militaires, la triade nucléaire reste la principale garantie de la sécurité militaire de la Russie. Dans une perspective plus large, cela s'applique également à la stabilité mondiale.  Le maintien de cet équilibre des forces neutralise la menace d'un conflit militaire à grande échelle, en rendant vaines toutes les tentatives d'intimidation ou de pression sur notre pays. Dans le même temps, nous devons prendre en considération un certain nombre de nouveaux facteurs externes potentiellement dangereux auxquels nous sommes actuellement confrontés.

Par exemple, l'OTAN étend sa présence militaire en Europe près de la frontière russe et n'a pas répondu à notre proposition de réduire l'activité militaire pendant l'épidémie. de plus, les forces aériennes et navales des pays de l'OTAN ont même intensifié leurs opérations. Il y a également eu des changements considérables dans les approches conceptuelles de l'utilisation des armes nucléaires selon les documents de planification stratégique des États-Unis. Aujourd'hui, la doctrine nucléaire américaine prévoit l'utilisation d'armes nucléaires en réponse à des armes non nucléaires, alors qu'il n'existe pas de dispositions spécifiques réglementant l'utilisation des armes nucléaires. La doctrine précise directement que la Russie est le principal adversaire militaire, ce qui est d'ailleurs totalement injustifié. Nous constatons également que le système de contrôle des armements s'affaiblit et se détériore. Ayant mis fin au traité sur l'élimination des missiles à portée intermédiaire et à plus courte portée, les États-Unis ont déclaré qu'ils avaient l'intention de se retirer du traité "Ciel ouvert", et encore moins du traité ABM, il y a quelque temps. En fait, l'avenir du dernier grand traité sur la limitation des armements stratégiques offensifs est dans l'air. Je fais référence à New START, qui expire, comme nous le savons tous, en février 2021, c'est-à-dire très bientôt. Ce document assure une transparence adéquate, si je puis dire, en termes d'arsenaux nucléaires stratégiques et contribue à éviter une course aux armements incontrôlable.

C'est pourquoi nous avons proposé de le prolonger, tel qu'il a été signé par les parties, afin de nous donner plus de temps pour y travailler. Dans l'ensemble, la Russie a été un partisan ferme et constant du renforcement et de l'amélioration des mécanismes de stabilité stratégique et de la maîtrise des armements. Nous avons transmis à nos partenaires américains nos propositions sur la conception d'une nouvelle équation de sécurité. Ces propositions prennent en considération tous les facteurs affectant la stabilité stratégique, en mettant l'accent sur le fait qu'une attaque en première frappe est inacceptable. Les propositions de la Russie pourraient jeter les bases d'un dialogue plus approfondi avec les États-Unis sur le futur cadre de contrôle des armes de missiles nucléaires. Cela est essentiel pour nos deux pays et pour le monde entier, étant donné que nous sommes les deux plus grandes puissances nucléaires.

Voici ce que je voulais dire à cet égard. Premièrement, comme vous le savez, le 2 juin 2020, j'ai signé le décret sur les principes fondamentaux de la politique d'État de la Fédération de Russie en matière de dissuasion nucléaire. Ce document énonce clairement les conditions qui doivent être remplies pour décider de l'utilisation des armes nucléaires. En fait, la Russie a réaffirmé sa position de principe selon laquelle l'utilisation des armes nucléaires reste le dernier recours pour assurer la sécurité nationale. Cela signifie essentiellement que nous pouvons utiliser les armes nucléaires dont nous disposons, mais uniquement en réponse à une attaque nucléaire contre notre pays. C'est l'objet de ces documents fondamentaux. Deuxièmement, compte tenu des risques militaires et politiques dans le monde d'aujourd'hui, nous allons continuer à améliorer nos forces nucléaires stratégiques et à renforcer systématiquement toutes leurs composantes. Permettez-moi de préciser que l'armée de terre et la marine ont reçu de nouveaux systèmes de missiles et d'avions. Ainsi, la part des armes modernes a atteint 82 % pour la force nucléaire stratégique. Le premier régiment armé de véhicules Avangard à vol plané hypersonique est entré en service de combat. Environ la moitié des unités de la force de missiles stratégiques ont reçu le système "Yars", à la pointe de la technologie. Les essais du missile balistique intercontinental Sarmat avancent selon le calendrier prévu. Le principal sous-marin lance-missiles de classe "BOREI-A" a été livré à la Marine.

Aujourd'hui, je vous demande de me remettre un rapport détaillé du programme des commandes d'acquisition de défense liées au renforcement de la triade nucléaire. Troisièmement, la Russie maintiendra sa capacité nucléaire au niveau qu'elle juge approprié. Il est vrai qu'avec un certain nombre d'armes stratégiques, notre pays a laissé d'autres grandes puissances militaires loin derrière. Comme je l'ai dit, c'est la première fois dans l'histoire que notre pays, la Russie, ne rattrape pas son retard, mais produit des armes qui ont des années, voire des décennies d'avance sur des systèmes étrangers similaires. Certaines de nos armes sont inégalées dans le monde, et ce sera probablement le cas pendant longtemps encore. Cependant, tout en tirant parti de nos potentiels intellectuels, de nos écoles de recherche et des progrès dont nous disposons, ainsi que des infrastructures, nous n'avons pas l'intention de nous laisser entraîner dans une course à l'armement qui consomme tout. Nous ne le ferons pas, et il n'est pas nécessaire pour nous d'agir ainsi pour le moment. Permettez-moi de répéter que nous disposons de toutes les forces stratégiques nécessaires pour garantir de manière fiable les intérêts de la Russie. >>

Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Dim 22 Nov 2020 - 19:59
Le président Poutine a confirmé attendre la fin de la confrontation politique intérieure américaine, pour féliciter le vainqueur de l'élection présidentielle Joe Biden. il a dit avoir autant de respect pour Donald trump que pour Joe Biden, en ajoutant qu'il n'y avait aucune arrière-pensée qui puisse devenir un élément destructeur des relations russo-américaines. Que c'était puement formel, que tout devait être fait en conformité avec la pratique établie et l'aspect juridique. Il a déclaré au cours de plusieurs conférences de presse, qu'il travaillerait avec quiconque serait élu par le peuple américain, par l'obtention de résultats définitifs de l'élection de manière légitime.

Le président Vladimir Poutine à la chaîne de télévision russe Rossiya 1, en évoquant les félicitations adressées par d'autres dirigeants à Joe Biden : << Je tiens à vous assurer qu'il n'y a aucun sous-entendu, ce n'est pas que quelqu'un nous plaise ou non, nous attendons simplement la fin de la confrontation politique intérieure aux USA. >>

Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Mar 24 Nov 2020 - 2:21
Un bel exemple d'amitié franco-russe.

Hélène Texier est devenue la première Française à recevoir la décoration russe << Pour le bienfait >>. Le président Poutine a en effet décoré Madame Texier de l'association < Pour Kungur >> qui oeuvre pour les orphelinats de la région de Perm et l'amitié franco-russe. Elle est la première française à recevoir une si haute distinction de l'Etat russe.

<< C'est un tel honneur que me font la Russie et son Président Vladimir Poutine que de reconnaître nos actions et leurs bienfaits. Cela fait plus de 10 ans qu'avec l'association "Pour Kungur" nous œuvrons pour les enfants en Russie et l'amitié franco-russe. Nous sommes des gens de terrain. Nous sommes plus souvent dans les villages du fin fond de l'Oural que dans les administrations des grandes villes. Jamais je n'aurais imaginé recevoir une reconnaissance si élevée et venant de si haut, celle du Président ! >>

Elle précise que la représentation de cette distinction est un pélican qui nourrit ses enfants avec son sang. << En tant que mère adoptive, je suis évidemment particulièrement émue par cette image. En tant que personne qui a dédié sa vie aux enfants, je ne peux qu'être touchée par cette reconnaissance. >>

Les relations entre la Russie et la France sont également analysées par Mme Texier qui constate que les Français connaissent assez peu la Russie et en ont ainsi parfois seulement l'image que donnent certains médias.

<< La Russie est un pays gigantesque, avec un peuple fort et fier. Je suppose que cela peut parfois effrayer. Et comme le dit un de mes amis russes "On ne soigne pas un éléphant comme on soigne une souris." Mais fondamentalement, je pense qu'il y a une grande amitié entre les peuples russe et français. Nous avons une histoire, une culture commune. Nous espérons, à notre petite échelle, contribuer à perpétuer cette amitié. Selon moi, la médaille que Vladimir Poutine me décerne aujourd'hui est et restera un beau symbole de cette amitié et du respect franco-russe. Le symbole d'une magnifique coopération entre nos deux pays. >>
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Mer 25 Nov 2020 - 2:07
Poutine a rencontré de jeunes athlètes à Sotchi.

Vladimir Poutine a visité le centre de sports et de loisirs pour enfants de Sotchi, qui offre une formation sportive et éducative aux écoliers doués âgés de 10 à 16 ans, la réserve olympique potentielle du pays dans les sports d'hiver. Le président a parlé aux participants de la quatrième équipe et les a invités à assister au Grand Prix de Formule 1.





Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Jeu 26 Nov 2020 - 2:44
Le président Poutine visite le Technoparc de l'innovation unique de l'élite de l'armée russe dans la région de la mer Noire. Il prend acte des innovations dans différents domaines.

Poutine : << Les technologies de défense et civiles vont de pair, s'imbriquant et s'enrichissant souvent l'une l'autre. Par conséquent, toute ligne de démarcation formelle entre les industries est souvent relative ici. >>

Des projets capables d'assurer la supériorité militaro-industrielle de la Russie : drones hypersoniques, nouvelles armes de précision et munitions avancées.

Poutine : << Nous avons besoin de munitions intelligentes de haute précision qui augmentent la capacité des systèmes d'armes actuels et futurs. De plus, je tiens à souligner qu'elles permettent d'économiser beaucoup d'argent. Ce qui était réalisé auparavant avec des systèmes d'armes coûteux avec des systèmes d'armes coûteux peut être réalisé aujourd'hui avec l'aide de systèmes assez peu coûteux, en utilisant des munitions de haute précision avancées et très efficaces. >>

Le Centre est censé pouvoir mettre en œuvre n'importe quel projet, de la création d'un prototype à l'étape de la production en série.

Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Jeu 26 Nov 2020 - 15:13
Vladimir Poutine reçoit un cadeau spécial de l'équipe olympique féminine russe de handball. Après la victoire (médaille d'or), les sportives ont toutes autographié le ballon avant de le présenter à Poutine.



Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Ven 27 Nov 2020 - 3:36
Nous autres Français ne devont pas avoir peur de la Russie et du peuple Russe qui ne veut pas la guerre mais aspire à la paix et aux lendemains meilleurs après tant de souffrances. Nous sommes plus proches des Russes que des américains. Certes, la nation américaine s'est fondé sur des valeurs européennes, ses premieres migration de masse venant de l'Europe. Mais depuis, cette nation a largement divergé et créé son propre modèle de valeurs qui s'éloignent de plus en plus de l'Europe. La Russie n'a pas au départ, été vraiment une nation européenne, étant à cheval entre l'Europe et l'Asie. Mais depuis Pierre le Grand, elle n'a pas cessé de vouloir se rapprocher de l'Europe. La production culturelle russe, de la période classique, a été dominé par la France et la Russie. En cela, la France est proche de la Russie. Si le russe est froid au premier contact, il est toutefois franc et terriblement généreux. À l'opposé de l'inculture, de l'hypocrisie et du charlatanisme qui règnent à tous les niveaux aux USA. Quand vous visitez une grande ville russe, vous vous sentez en Europe, ce qui est loin d'être le cas lorsque l'on visite une grande ville américaine. Dans l'ensemble, un Européen se sent plus proche d'un Russe que d'un Américain. Et en terme de valeurs sociétales, philosophiques et de traditions, les américains sont loin des européens. Nous sommes définitivement plus près du mental russe que du mental américain.

Comme tout pays dans ce monde, la Russie regarde et défend ses propres intérêts. Contrairement à d'autres, la Russie n'est pas une menace pour la paix mondiale. Elle n'agresse pas systématiquement les pays qui ne partagent pas ses positions. On peut très bien avoir un partenariat gagnant-gagnant avec la Russie, encore faut-il éviter toute forme d'arrogance et de disgressions morales. Ce n'est pas n'importe quel pays, c'est une nation clé de la communauté internationale, qui compte dans le jeu mondial. La Russie aime qu'on lui parle avec franchise et surtout ne pas chercher à l'humilier, au risque de la voir se dresser comme un ours blessé. Le peuple Russe est un peuple fier qui n'aime pas qu'on lui donne des leçons, comme le font les américains qui donnent des jugements moraux alors qu'ils n'ont pas toujours eu les mains propres. Il est étonnant de voir les américains s'arroger le droit de critiquer la Russie et de lui donner des leçons à la moindre occasion. Et cela, tout en s'affranchissant, d'une manière hypocrite, des règles qu'ils veulent imposer aux autres. Les États-Unis seraient incritiquables s'ils commençaient eux mêmes, par se soumettre aux règles de respect des droits de l'homme, ce qui n'est pas le cas. N'est-il pas incroyable de voir le gouvernement américain accuser la Russie de violations des droits de l'[homme, tout en balayant de la main les plaintes contre ses propres abus ? Les politiciens américains ont l'outrecuidance d'accuser la Russie de tous les péchés du monde alors qu'au sein de leur société violente et dégénérée, les noirs et autres minorités sont marginalisés. Au lieu de s'en prendre à la Russie, ils feraient mieux d'imposer le respect des droits fondamentaux dans leur propre pays, qui en a bien besoin. Car le racisme institutionalisé ronge la société américaine depuis trop longtemps.
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Ven 27 Nov 2020 - 14:37
Les américains n'ont pas à mettre leur nez dans nos affaires européennes. Leur attitude qui procède par des menaces et des intimidations est inacceptable et insupportable. Le gazoduc NordStream 2 qui relie la Russie à l'Europe est une affaire européenne. On dirait que l'industrie gazière américaine est tellement désespérée, qu'elle compte sur son gouvernement pour qu'il supprime la concurrence. En tout cas, voila un bon exemple de la puissance mondialiste, avec pour base l'impérialisme américain. On peut y constater comment les morpions de l'U.E. traîtres-collabos à outrance, gravitent autour de "nos amis américains" pour des raisons de pouvoir et d'argent, au détriment de nos propres intérêts.

Les américains hypocrites et charlatans par nature, prétextent vicieusement et lâchement ne pas vouloir sanctionner les entreprises européennes qui participent a la construction du gazoduc NordStream 2. Cependant, selon l'agence allemande DPA, ils auraient contacté 120 entreprises européennes impliquées dans la construction du gazoduc, pour leur faire part de sanctions imminentes. En précisant que l;eurs mesures répressives viseraient les navires qui posent les tuyaux et tous ceux qui sont responsables de leur maintenance.

Ces gens-là sont prêts à tout pour arrêter la construction de ce pipeline européen construit à 95%. Je ne sais pas si c'est une impression mais on dirait que les USA sont hostiles à une Europe indépendante. Quel culot quand même de vouloir s'imposer de la sorte. Leur tentative d'isoler la Russie est une idée perdante à l'avance, les pays européens ont besoin du gaz russe que cela leur fasse plaisir ou non. Ils feraient bien de faire attention à une possible riposte économique européenne qui serait une catastrophe économique certaine pour eux. Surtout qu'ils nous ont déjà fait perdre tous les marchés agricoles avec la Russie.
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Sam 28 Nov 2020 - 3:24
Le président Poutine a prolongé jusqu'a fin 2021, l'embargo sur les produits alimentaires occidentaux introduit en 2014, en représailles aux sanctions décrétées par les américains et l'Union Européenne contre Moscou, pour son rôle dans la crise ukrainienne. Le président russe a signé l'interdiction d'importer en Russie, des produits alimentaires provenant principalement de l'Union Européenne. Ces mesures s'appliquent à la plupart des produits alimentaires venant des pays qui sanctionnent la Russie pour l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée et son soutien aux séparatistes de l'Est de l'Ukraine. Cet embargo a été prorogé à cinq reprises, répondant à la prolongation des sanctions économiques européennes. En juin dernier, l'Union Européenne a décidé de prolonger de six mois ses sanctions économiques contre la Russie.
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Sam 28 Nov 2020 - 18:53
Vladimir Poutine plaisante avec une créatrice de mode russe : << S'il vous plaît, ne me forcez pas à promouvoir vos vêtements. >>

Créateur de mode ; << Bonjour. Je suis de Yaroslavl. Je m'appelle Valeriya, et je suis créatrice de vêtements pour femmes. J'ai une question sur le style. >>

Poutine : << Au fait, je ne ferai plus de publicité. >>

Créateur de mode : << Non, je ne demanderai pas de publicité. J'ai une question sur votre style. En regardant de vieilles photos, nous avons toujours remarqué que non seulement notre monde intérieur change, mais aussi notre apparence. Alors que pouvez-vous dire de votre style ? Comment le voyez-vous ? Comment a-t-il évolué avec votre développement personnel ? >>

Poutine : << Tu sais, on ne remarque presque rien de nous. Nous nous regardons dans le miroir tous les jours. Par conséquent, si nous nous comparons aujourd'hui à il y a 10, 15, 20 ans ou plus, alors, probablement, nous pouvons voir une différence, mais cela se produit facilement et imperceptiblement. J'ai le style le plus simple - un style professionnel. Je ne vais presque jamais nulle part sauf à mon bureau. Parfois, je viens au Forum Tavrida. >>

Créateur de mode : << Mais votre style est reconnaissable. >>

Poutine ; << Je pense que tous les gens qui sont engagés dans la même entreprise ont à peu près le même style. Dans la vie de tous les jours, j'essaie de m'habiller plus sobrement, comme maintenant, pour me sentir plus à l'aise. Bien sûr, je veux avoir l'air à la fois digne et beau. Je ne sais pas quel genre de style c'est. En règle générale, je n'ai qu'à ouvrir ma garde-robe et à m'habiller. Bien sûr, j'essaie d'avoir l'air décent, car les caméras sont allumées et des millions de personnes me regardent. Bien sûr, je dois avoir l'air décent. Il y a un tel mot - pour déranger. Je ne m'occupe pas de la mode. Bien que je reconnaisse que c'est très important, je suis d'accord. Surtout lorsqu'il s'agit de vêtements pour femmes, c'est certainement un art. J'ai mis beaucoup de temps à le comprendre. Je peux vous parler de l'évolution de ma propre vision des vêtements. En ce qui concerne l'architecture, l'art, la musique et le théâtre - tout cela était très clair. Quand j'étais étudiant, je n'y pensais pas beaucoup. Mais maintenant je pense que c'est un art, un processus créatif, et c'est important car cela crée notre environnement. Et il est très important de savoir dans quel environnement nous vivons. Je vous souhaite donc de réussir. >>

Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Dim 29 Nov 2020 - 19:00
Vous souvenez-vous de Macron recevant Vladimir Poutine au Fort de Brégançon, évoquant de relancer le dialogue avec la Russie européenne ? Il parlait de réinventer une architecture de sécurité et de confiance avec la Russie. Un an plus tard, voila que le locataire de l'Elysée parle de la nécessité de trouver des méchanismes de contournement afin d'encercler la Russie et la Turquie. C'est en effet ce qu'il a déclaré le 16 novembre dernier au cours d'un entretien pour la revue "Grand Continent".

Voila que le banquier se prend pour un stratège militaire, ça va mal dans sa tête. Encercler la Russie dont la surface est le quart de la planète ? Comment un Président de la République française peut-il faire des déclarations pareilles ? C'est affligeant ! Il va en falloir du monde pour encercler la Russie. Cette nouvelle stupidité pourrait s'avérer plus difficile que d'encercler les Gilets Jaunes sur les Champs-Elysées. Ce crétin va bien finir par mettre la France en danger, à un moment où un rapprochement franco-russe est une nécessité absolue.

Le discours de Macron est celui d'une personne dérangée, d'une naïveté à peine croyable. C'est à se demander si la visite du belliqueux Pompeo ne lui a pas tourné la tête. L'arrogant freluquet veut jouer dans la cour des grands alors qu'il n'en a pas les moyens. Il ferait bien de garder à l'esprit que Vladimir Poutine est un homme intrépide et d'une grande intelligence, qui ne s'en laisse compter par personne. C'est lui qui maintient l'équilibre des forces dans le monde. Ce n'est pas un petit minus comme Macron qui va l'effrayer.

Pour le prétentieux Macron, si l'un des acteurs se comporte mal, il aura beaucoup à perdre à mal se comporter. Si l'on suit sa logique alors il faudrait aussi créer un encerclement de la France, puisque son gouvernement vend des armes à l'Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis, lesquelles sont utilisées au Yemen et en Libye. Actuellement, Macron reproche à d'autres de faire ce que la France fait depuis longtemps sous son autorité.
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Lun 30 Nov 2020 - 11:56
Il est toujours intéressant de savoir ce qu'un Président pense d'un autre. Dans le cas du Président Barack Obama il est plus facile de répondre à cette question, étant donné que ses mémoires viennent tout juste d'être publiées.

Dans son livre "Une terre promise", le Président Obama donne son sentiment sur les dirigeants mondiaux qu'il a rencontrés au cours de sa présidence. Ce qui est particulièrement intéressant, c'est ce qu'il dit du Président Vladimir Poutine : << Poutine est comme un chef politique, sauf qu'il a des armes nucléaires et un veto au Conseil de sécurité de l'ONU. Il ne rappelle en fait le genre d'hommes qui ont déjà dirigé la machine de Chicago ou le Tammany Hall (une organisation politique de New York) de personnages durs, intelligents, non sentimentaux, qui savaient ce qu'ils savaient, qui ne sortaient jamais de leurs expériences étroites et qui considéraient le patronage, la corruption, les extorsions, la fraude et la violence occasionnelle comme des outils légitimes." >>

Il est évident que Barack Obama voyait Vladimir Poutine comme une sorte de chef politique avec un énorme pouvoir à sa disposition. Il a également dit ceci à propos du Président russe : << Alors que nous échangions quelques plaisanteries, j'ai remarqué chez lui une certaine désinvolture, une indifférence dans sa voix, indiquant qu'il était habitué à etre entouré de subordonnés et d'avocats. C'était un homme habitué au pouvoir. >>

Je pense que maintenant nous avons une meilleure idée de ce qu'Obama pense de Poutine.

On ne peut pas dire que la relation entre le Président américain et le Président russe était au beau fixe. En fait, il n'y a pas eu de progrès significatifs sur les grands problèmes entre les deux présidents. Malgré la volonté de l'Administration Obama de travailler sur un cadre commun avec les russes, il n'y a pas eu de réelles avancées, mais une série de frustration accumulée.

Dans cette vidéo, les deux présidents ne cachent pas la tension et les divergences de vues qui existaient alors entre la Russie et les États-Unis.





Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Lun 30 Nov 2020 - 20:14
Boris Eltsine a été le premier président russe, et pendant sa présidence, le pays a souffert d'une corruption généralisée. En raison de la faiblesse persistante des prix du pétrole et des matières premières dans les années 1990, la Russie a subi une inflation, un effondrement économique et d'énormes problèmes politiques et sociaux qui ont affecté la Russie et les autres anciens États de l'URSS. Quelques années après sa présidence, de nombreux partisans initiaux d'Eltsine ont commencé à critiquer son leadership, et le vice-président Alexandre Routskoï a même dénoncé les réformes comme un "génocide économique".

Les confrontations en cours avec le Soviet suprême ont atteint leur paroxysme lors de la crise constitutionnelle russe de 1993, au cours de laquelle Eltsine a illégalement ordonné la dissolution du parlement du Soviet suprême, qui a décidé en conséquence de tenter de le démettre de ses fonctions. En octobre 1993, les troupes fidèles à Eltsine ont mis fin à un soulèvement armé à l'extérieur du bâtiment du parlement, qui a fait un certain nombre de morts. Eltsine a alors mis au rebut la constitution russe existante, a interdit l'opposition politique et a intensifié ses efforts pour transformer l'économie.

Le 31 décembre 1999, sous une énorme pression interne, Eltsine a annoncé sa démission, laissant la présidence entre les mains de son successeur, le Premier ministre de l'époque, Vladimir Poutine. Eltsine a quitté son poste, largement impopulaire auprès de la population russe.

Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Lun 30 Nov 2020 - 20:59
Le président Vladimir Poutine a le mérite d'avoir réussi à remettre la Russie au centre des puissances de ce monde, ce qui est une grande chose si l'on se rappelle le chaos et l'anarchie qui régnaient avant qu'il arrive au pouvoir. Il a tout fait en son pouvoir pour remettre son pays sur le droit chemin, tout en lui redonnant la grandeur. Le peuple russe est fier d'avoir un dirigeant aussi fort et compétent qui ne s'en laisse compter par personne. Le peuple Russe qui demande que la Russie soit une nation puissante et respectée, a dans sa grande majorité serré les rangs derrière son Président dont la popularité n'a pas cessé d'être forte à l'intérieur comme à l'extérieur de la Russie. Ce grand chef d'Etat intelligent et cultivé qui est soucieux de l'intérêt de son pays et de son peuple, a redressé de haute main, une situation désastreuse ou l'avait plongé un Président ivrogne et des ministres corrompus. Malgré les différents qui nous opposent, le président Poutine voit la France d'une manière positive. La France est le pays d'Europe pour lequel il a le plus d'estime du fait des relations que nous entretenons depuis trois siècles avec cette grande nation.
Chevalier du Temple
Chevalier du Temple
Localisation : New York USA
Scorpion Date d'inscription : 20/08/2013
Passion : Histoire & littérature
Humeur : Patriotique

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

le Mar 1 Déc 2020 - 13:36
Saint-Pétersbourg a été fondée par le grand tsar russe Pierre Ier, qui a construit une ville sur la mer et en a fait la capitale de la Russie. De cette époque, elle représentait le meilleur du pays, mais parfois aussi le pire. Mais en plus de son glamour, nous avons également rencontré les dures réalités de la Russie durant la crise qui a suivi l'effondrement de l'Union soviétique.

Par exemple, Maria Semyonova qui a 80 ans, obligée de vivre dans un appartement communal avec 30 autres personnes. Maria : << Les gens justes devraient être au pouvoir, pour que nous puissions voir au moins un peu de vie juste et honnête. Poutine est meilleur, il est meilleur ! Par tout. Il fera tout de façon juste, à moins qu'ils ne l'éliminent. >> Maria, comme beaucoup d'autres Russes, fait confiance à Vladimir Poutine.

Poutine : << Je ne pouvais pas imaginer dans mon pire cauchemar que je me présenterai à la présidence. Parce que je pense que c'est absolument malhonnête. Ne riez pas, il s'agit de faire des promesses, meilleures que celles de vos concurrents. La façon dont la campagne électorale a été menée, la façon dont j'ai réussi à la structurer, m'a libéré de cette nécessité d'induire en erreur un grand nombre de personnes. Et j'en suis heureux. C'est pourquoi demain sera une journée de travail normale. Nous aurons une réunion demain à 10 heures >>

Dmitry Kozak (chef de cabinet) 1999-2000 : << il m'a appelé et m'a demandé de venir travailler. Je lui disais honnêtement que je n'y arriverais pas, j'ai peur. "Avez-vous tellement peur d'être paralysé et de ne rien pouvoir faire ? J'ai peur aussi", a-t-il dit.  "C'est une énorme responsabilité, j'ai peur de ne pas y arriver, mais quelqu'un doit s'en occuper. On nous a donné cette opportunité, essayons de donner à ce pays" >>

German Gref (premier vice-ministre de la propriété de l'État) 1998-2000 : << Je pense que la question la plus importante que nous avons commencé à nous poser était "Qu'allons-nous faire ensuite ? C'était une question sérieuse qui n'avait pas de réponse.  Personne ne comprenait parfaitement ce qu'il fallait faire. >>

Poutine ; << Très souvent, de la part des gens les plus ordinaires dans les rues de nos villes, j'ai entendu des mots très simples, mais très importants pour moi. Ils me disaient : "Nous vous croyons, nous comptons sur vous. S'il vous plaît, ne nous trahissez pas". Je peux vous assurer que j'agirai uniquement dans les meilleurs intérêts du pays. Je n'éviterai probablement pas les erreurs, mais ce que je peux vraiment vous promettre, c'est que je travaillerai ouvertement et honnêtement ! >>

German Gref : << Nous avons fait la première tentative d'analyse de la situation dans les domaines de l'économie, des finances, des services sociaux, du système judiciaire et juridique. Je me souviens que nous nous réunissions parfois le soir et que quelqu'un a dit : "Il semble que nous ayons la Tchétchénie partout". La Tchétchénie n'était pas une question géographique, en réalité, la Tchétchénie était présente dans pratiquement tous les domaines. >>

Vladimir Potanin (Président du conseil d'administration de la société Interros) : << La faiblesse de l'Etat et des autorités dans les années 90 faisait craindre que les nouvelles autorités ne gèrent pas non plus et soient facilement manipulées par les oligarques en particulier. >>

Vladimir Solovyov (journaliste) à Poutine : << Quand vous devenez président, la Russie est dirigée par le puissant clan oligarchique. Ils vous regardaient et pensaient "On va le manger". Et parmi tous ces loups qui définissaient les autorités et tout ce qui se passait dans le pays dans les années 90, il fallait non seulement les faire descendre d'un cran, mais aussi les déchirer, en leur enlevant toute chance. >>

Poutine ; << Eh bien, certains d'entre eux, lorsque j'étais le président du gouvernement, et après qu'Eltsine ait déclaré que je me présenterais à la présidence, sont venus quelques fois dans mon bureau à la Maison Blanche, ils se sont assis en face de moi et ont dit "Vous devez comprendre que vous ne serez JAMAIS président ici". Je leur ai répondu : "Eh bien, nous verrons bien." C'est le genre de scènes que je faisais. Dans cette même Maison Blanche. >>

Vladimir Solovyov : << Et comment avez-vous réussi à les faire descendre d'un cran ? ? >>

Poutine : << De différentes manières, avec différents moyens. >>

Vladimir Potanin : << Je me souviens très bien de cette réunion d'été en 2000. C'était en fait la première réunion du président Poutine avec des représentants du monde des affaires, une réunion à grande échelle. Il était très important pour nous d'entendre quel genre de pays Poutine est en train de construire. Et pour Poutine, il était crucial d'expliquer quel genre de comportement il attendait de nous en tant qu'hommes d'affaires. Il nous a dit tout de suite : "Non les gars, on ne pourra pas nier l'héritage." >>

Poutine : << Je voulais juste attirer votre attention sur le fait que c'est vous qui avez créé cet état. Principalement par le biais de structures politiques et para-politiques sous votre contrôle. C'est pourquoi vous devriez mieux vous regarder dans un miroir. >>

Vladimir Potanin : << Poutine n'avait pas d'agressivité, il était très calme. Mais le système sera construit d'une autre manière maintenant. Et tout le monde doit contribuer à ce système. Quel genre de contribution ? Votre entreprise doit être transparente, vous devez payer des impôts, vous ne devez pas faire suer vos travailleurs, mais vous devez leur verser des salaires raisonnables. En d'autres termes, le droit à l'existence et le droit au respect que vous devrez gagner, compte tenu du gâchis que vous avez créé jusqu'à présent. >>

Alexander Zhukov (ministre d'État de la Douma) 1999-2004 : << La plus grande partie de l'économie à cette époque n'était même pas en zone grise, mais en zone noire. Salaire dans les enveloppes, non-paiement des impôts, scandale criminel. En 2000, la pension moyenne dépassait 800 roubles. Et les gens n'ont même pas reçu ce type de pension pendant six mois. Ils n'ont pas reçu de salaire pendant six mois. >>

Alexey Miller (vice-ministre de l'énergie) 2000-2001 : << beaucoup de gens, même la majorité du pays, étaient occupés à essayer de survivre.  Au début des années 2000, de nombreuses entreprises stratégiques ont été retirées du contrôle de l'État, le chômage était élevé, il y avait beaucoup d'emplois douteux. >> :

Alexei Kodrin (Ministre des Finances) 2000-2011 : <<< Cela se passait vers l'an 2000. >>

Zakhar Prilepin (écrivain) : << Le pays qu'il a pris en main, il était dans un état de glace fondante, même pas un navire, qui tombait lentement dans l'oubli. >>

Andrey Kolesnikov )Journaliste) : << Nous étions assis dans un hall et attendions Poutine. J'étais assis au 2e rang, avec les femmes des marins. Franchement, je pensais qu'elles allaient simplement le mettre en pièces. Je me demandais comment il avait osé venir ici ? N'a-t-il pas réalisé ce qu'elles allaient lui faire ? Ils s'attendaient à ce que les 116 membres de l'équipage du sous-marin "KURSK" soient récupérés, sauvés. Et en même temps, ils se rendaient compte que c'était probablement sans espoir. Il y avait une telle énergie, un faisceau de haine, de désespoir et de douleur, Jamais de toute ma vie, je n'ai ressenti quelque chose comme ça. Toutes les questions étaient adressées à cet homme unique. >>

Poutine parlant à la foule : << La question est que c'était difficile à imaginer, pour moi aussi. Je suis franc avec vous, nous ne savions pas que notre pays est dans une telle situation, que nos forces armées sont dans une situation difficile, que notre flotte est en panne ou dans une situation difficile au moins. Tout est donc dans un tel état, que je ne pourrais jamais imaginer. Tout est ruiné ! Il ne reste rien du tout ! >>

Andrey Kolesnikov : << Une femme à côté de moi s'est évanouie, rosée quelques minutes après le début de cette conversation. Elle criait quelque chose, ils m'ont interrompu au début. Il est clair qu'ils étaient plus désireux de parler que de l'écouter. Et à un moment donné, il s'est même tu, et il ne faisait que les écouter parler. Mais ensuite, il a commencé à répondre, après tout. >>

Poutine parlant à la foule ; << Si seulement, vous savez, je pouvais, j'y entrerais moi-même. J'y suis déjà entré, comme vous le savez. Aucun des nôtres ou des spécialistes étrangers ne peut atteindre le 8e compartiment. Afin de... de le soulever... Je parle de la responsabilité de mes paroles, je pourrais vous dire beaucoup de choses et m'enfuir. Je vous dis comment les choses sont vraiment. C'est l'amère vérité, mais c'est la VÉRITÉ, telle qu'elle est vraiment. >>

Andrey Kolesnikov : << A un moment donné, j'ai réalisé qu'avec lui, elles avaient toutes franchi la ligne qui séparait la vie de leur mari de la mort. Avec lui, elles ont franchi la ligne et sont passées à autre chose. >>

Serguei Ivanov (Secrétaire du Conseil de sécurité) 2001-2001 : << Nous avons alors élaboré des plans qui visaient, je le décrirais en un mot : à coller le pays. Parce qu'à ce moment-là, excusez mon français, le pays se dispersait comme du porridge. >>

Guéorgui Poltavtchenko (Représentant du Président russe dans le District fédéral central) 2000-2011 : << il était à la mode à l'époque de dénigrer le centre fédéral et les autorités centrales. A l'époque, tout gouverneur pouvait se permettre d'ignorer l'invitation du président. >>

Vladimir Litvinenko (Recteur de l'Institut des mines de Saint-Pétersbourg) : << Le chef de la République de Sakha a annoncé que nous devrions louer tout notre trésor au Japon. Il suffit de les laisser payer à chaque Yakut une certaine somme d'argent et tout ira bien. >>

Dmitry Kozak (Chef adjoint de l'administration présidentielle) 2000-2003 : << A l'époque où chaque région se gouvernait elle-même, faisait ses propres lois, et c'était le signe de la perte du pays, en tant qu'Etat souverain. >>

Mintimer Shaimiev (Président du Tatarstan) 1991-2010 : << Le pays tatar n'était pas totalement dans le cadre juridique de la Fédération de Russie. Et Vladimir Poutine a dit très calmement : "Le Tatarstan doit être pleinement intégré". Il serait juste d'adopter un programme spécial sur les conditions de l'incorporation complète dans la Fédération de Russie. Et il a dit : "C'est exact". Je dois dire que cela a été fait en quelques mois. >>

Sergey Shoygu (ministre des situations d'urgence) 1994-2010 : << Premier hiver, l'hiver du premier président dans l'Extrême-Orient russe. Ils sont restés sans chauffage. 250 mille, puis 300, 400 mille personnes, des villes et des villages entiers. Les hôpitaux ne fonctionnaient pas à cause du froid, pas de chauffage du tout. >>

Dmitry Paskov (Porte-parole du Président de la Russie) : << Le chaos complet mettant la structure verticale du pouvoir en place est un peu... n'est probablement pas encore restauré, comme l'avait besoin Poutine. Tout fonctionne terriblement bien. >>

Sergey Shoygu : << Les travailleurs de la mine sont dans la rue. Il n'y a pas de travail, les mines sont fermées. En même temps, en Sibérie centrale, de gros tas de charbon gisent dans les ports. Du charbon qui est déjà vendu à des acheteurs en dehors de la Russie. Et puis le président a pris la décision d'arrêter immédiatement. Le charbon doit être envoyé dans les chaufferies. >>

Dmitri Paskov << Poutine pourrait résoudre ce problème. Les radiateurs, des radiateurs en fer, étaient transportés par avion. C'était absurde, en effet. Mais c'était absolument justifié pour éviter que les gens ne gèlent. >>

Sergey Shoygu : << Les chefs de 24 villes et régions ont été licenciés. Sur ordre du Président, ils ont été contraints de remettre leur démission. Des poursuites pénales ont été engagées. D'une manière ou d'une autre, ceux qui ont conservé leur poste. C'était un exemple important et sérieux et les autorités et le président ont fait preuve d'un grand pouvoir. >>

Cette vidéo est un témoignage de ce que ce grand chef d'Etat a fait pour son pays, seul, contre vent et marées, en période de déclin extrême pour la Russie.


Contenu sponsorisé

Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.  - Page 26 Empty Re: Vladimir Poutine président de la Fédération de Russie et l'amitié franco-russe.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum