www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

La francophonie : la lumière de l'esprit !

Partagez
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par ano le Mer 10 Jan 2018 - 20:26


Il faut sauver la francophonie

10 janvier 2018
(Source)


Communiqué de presse du Front National

Conseillère du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Marie-Béatrice Levaux tire le signal d’alarme : « la France est le pays francophone qui a le plus laissé de côté la francophonie ».

La langue française est en perdition, sa défense et sa promotion dans le monde progressivement abandonnées.

Le constat n’est pas nouveau, mais il doit nous alerter, les rapports qui se sont succédé constatent cette régression continue, l’affaiblissement de ce qui est pourtant le joyau de notre culture nationale et un formidable vecteur de rayonnement et de puissance.

Le monde compte quelque 274 millions de francophones, dont plus de 210 millions utilisent le français au quotidien.

Le monde francophone regarde aujourd’hui la France avec un certain dépit et une crainte justifiée depuis qu’il a entendu un président qui déclarait, alors qu’il était candidat : « il n’y a pas de culture française » et qui prononçait un discours en anglais à Berlin.

**

France, francophonie et Front National : même destin !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le franglais, c'est la langue des benêts !

ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par ano le Ven 9 Mar 2018 - 10:03


Les Français attendent que les politiques ne maltraitent plus leur langue

figaro, le 9 mars 2018
(Source)


Selon un sondage BVA, la langue est pour sept Français sur dix « une composante majeure de l'identité française ». Ils sont également 55% à penser que les dirigeants politiques et les services publics doivent montrer l'exemple.

Qu'est-ce qui fait un Français? Au-delà des valeurs de la République, quels sont les ingrédients permettant le vivre ensemble? Les houleux débats autour de l'écriture inclusive et plus largement, autour de la féminisation des noms de métier, ont montré combien la langue française constituait un point névralgique de la conscience citoyenne au sein de notre société. Une réalité qu'illustre une récente enquête.

D'après un sondage BVA pour l'association Avenir de la langue française, réalisé du 16 au 21 février auprès d'un échantillon de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus, les Français sont une très large majorité à estimer que la langue agit comme un liant social. Ils sont 75% à la considérer comme une composante majeure de notre identité, devant une langue largement enseignée et parlée dans le monde (16%). Cocorico? Pas sûr...

Si les Français se réunissent volontiers autour de la langue française, ils sont bien conscients de la fragilité du français à l'heure du tout anglais dans les médias et la publicité. Ils sont ainsi 74% à estimer que la dégradation de l'enseignement du français est aujourd'hui la première menace pesant sur la langue.

70 % des Français se disent être prêts à agir pour la langue française

Une même proportion de Français (72%) pense qu'il est prioritaire d'améliorer les leçons de français dans l'Éducation nationale. Et que l'exemple vienne d'en haut. 55% des personnes interrogées estiment ainsi qu'il faut «faire en sorte que les dirigeants politiques et les services publics soient exemplaires quand ils s'expriment».

Aussi, loin de vouloir céder aux sirènes du franglais et de parler un sabir bourré d'anglicismes, comme le penseraient les publicitaires, 70 % des personnes interrogées se disent être prêtes à agir pour la langue française, dont 78% chez les 65 ans et plus. Pour plus de deux tiers des Français (69%) d'ailleurs, il est important de mettre en avant des signes extérieurs marquant l'appartenance des 84 États et gouvernements membres de l'Organisation internationale de la francophonie à la communauté des locuteurs parlant et écrivant le français. La langue française est un territoire sans frontières que chacun habite avec sa culture et son histoire. Une étude importante réalisée à quelques jours de l'annonce du grand plan d'Emmanuel Macron, pour le multilinguisme et la francophonie.

**

La France, c'est vous, rejoignez-nous !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Défendez votre langue, vos coutumes, votre façon de penser, vos institutions, votre modèle, votre liberté, ...




gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par gemini le Ven 9 Mar 2018 - 12:55

Ne rêvons pas, les gauchiste ont noyautés tous les endroits où se font les formations. Il n'ont de cesse que d'abaisser tout ce qui peut l'être. Le nombre d'heure d'enseignement du français est en chute libre. Les pseudos journalistes truffent leur propos d'anglicismes. La publicité ne se fait qu'en anglais avec quelquefois des traductions en français pour les attardés comme nous. Oui, les français sont certainement pour le maintien de la langue. Dans les faits tous ceux qui tiennent les commandes sont pour la disparition du français. Il construisent ce qu'Orwell appelait la novlangue. Il devient urgent de mettre au pas tous ces destructeurs


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par ano le Mer 21 Mar 2018 - 9:57



La francophonie anglicisée : le piètre héritage linguistique de Macron aux jeunes générations


Communiqué du Front National de la Jeunesse
21 mars 2018
(Source)


Le discours d’Emmanuel Macron prononcé aujourd’hui à l’occasion de la journée internationale de la francophonie n’aura été qu’un masque destiné à faire oublier la réalité : si le nombre de locuteurs francophones dans le monde progresse, notre langue est cependant mise à mal dans de nombreux domaines.

Quel héritage linguistique Macron léguera-t-il aux jeunes générations, en leur faisant croire que parler anglais à l’international « renforce la francophonie » ? Il a même été contredit par le Premier ministre québécois, qui défend, lui, notre bien commun linguistique. Macron justifie ses discours en anglais à Berlin ou lors du forum de Davos par une conception prétendument « ouverte » de la francophonie, et valide de facto l’hégémonie de l’anglais dans les relations internationales. Il porte ainsi un coup de massue à ce grand pôle francophone dans le monde, qui devrait être impulsé par la France, le Québec et l’Afrique francophone.

Faut-il s’étonner du recul dramatique de l’usage du français dans la rédaction des documents de la Commission européenne ? En 20 ans, la proportion de documents rédigés en français y a été divisée par dix, et le Brexit n’y changera rien. Plus grave : dans nos quartiers, la langue française recule. Que ce soit vis-à-vis de la lecture et de l’écriture, où le niveau en français des jeunes générations a régressé de façon inquiétante : depuis 2001, la France a par exemple perdu 14 points au classement PIRLS, désormais 34e sur 50 pays étudiés. Vis-à-vis du quotidien : doit-on s’étonner de ne plus entendre les jeunes parler français dans les quartiers communautarisés, alors que le gouvernement refuse le principe de l’assimilation ?

Pour pouvoir transmettre à nouveau notre langue aux jeunes générations, notre pays doit d’abord rompre avec ces transferts de souveraineté, qui diluent notre parole francophone dans un magma anglophone. Il faudra également redresser notre école, qui souffre des récentes réformes et d’un manque d’ambition dans la transmission de notre langue. Enfin, il faut se donner les moyens de faire vivre la francophonie : nous avions proposé, pendant la campagne présidentielle, un Erasmus francophone. Voilà un outil qui pourrait donner un second souffle à la langue française !

**

Macron : Baratins et Manipulations ![center]

[center][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le franglais, c'est la langue des benêts !
gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par gemini le Mer 21 Mar 2018 - 16:41

Macron est un menteur, il aspire à la disparition de la France et du Français.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par ano le Mer 30 Mai 2018 - 12:36


Soutien d’Emmanuel Macron à une candidate rwandaise anglophone pour diriger la Francophonie


Question écrite de Bruno Bilde
Député du Pas-de-Calais
28 mai 2018
(Source)


M. Bruno Bilde alerte M. le secrétaire d’État, auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur le soutien apporté par le président de la République française à la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Madame Louise Mushikiwabo, pour prendre la tête de l’organisation internationale de la Francophonie (OIF).

En marge de son entretien avec le président Paul Kagamé le 23 mai dernier, le chef de l’Etat a justifié son choix en indiquant que la candidate rwandaise avait « toutes les compétences pour exercer cette fonction ». Il est regrettable et navrant de constater que pour Emmanuel Macron la maîtrise même élémentaire de notre langue est un critère suffisant pour prétendre diriger un organisme aussi prestigieux et aussi stratégique que la Francophonie. Fasciné par le modèle anglo-saxon, Monsieur Macron oublie que notre langue n’est pas un vulgaire outil de mondialisation tout juste bon pour favoriser les échanges de capitaux et de marchandises.

Par ailleurs, le choix du Rwanda est un signal inquiétant pour l’image de cette institution qui participe au rayonnement de notre culture et de nos valeurs universelles. Il convient de rappeler que Monsieur Kagamé a multiplié ces dernières années les sorties virulentes et insultantes à l’encontre de notre pays en l’accusant explicitement d’avoir été complice du génocide rwandais en 1994. Il a également rompu ses liens avec notre communauté d’amitié et d’entente en bannissant le français de l’enseignement et de l’administration rwandaise et en consacrant l’anglais comme langue officielle en 2008. Obsédé par l’idée d’effacer la moindre trace de l’influence française, Paul Kagamé est allé jusqu’à faire du Rwanda un membre du Commonwealth qui réunit les anciennes colonies britanniques.

Pour toutes ces raisons et ce lourd passif, le choix du Rwanda apparaît comme un contresens historique, politique et culturel qui risquerait d’affaiblir considérablement l’OIF. La Francophonie ne doit pas être gangrenée par la francophobie.

**

Macron : l'homme qui veut détruire la France !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La première des vertus est le dévouement à la patrie !
(Napoléon Bonaparte)


gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par gemini le Mer 30 Mai 2018 - 15:54

On sait pour qui travaille Macron, il n'y a aucun geste gratuit de sa part.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par ano le Jeu 11 Oct 2018 - 8:29



Sommet de la Francophonie : pourquoi Paris soutient la candidate rwandaise

france24, le 11 octobre 2018
(Source)


Les membres de la francophonie rassemblés pour le XVIIe sommet, les 11 et 12 octobre à Erevan, en Arménie, doivent désigner leur nouveau patron. La candidature de la Rwandaise Louise Mushikiwabo, soutenue par la France, fait polémique.

« Je suis confiante, je vais à Erevan avec le sourire », lançait le 2 août dernier Louise Mushikiwabo, candidate rwandaise au Secrétariat général de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), dans un entretien accordé à TV5Monde. Pas sûr que tous les représentants de l’organisation affichent la même décontraction. À l’occasion du XVIIe sommet, les 11 et 12 octobre prochains, les 84 chefs d’État et de gouvernement de l’OIF qui doivent désigner le nouveau secrétaire général de l'organisation, sont loin de tous adouber Louise Mushikiwabo, numéro deux du régime autoritaire et peu francophile de Kigali.

Dans un duel 100 % féminin, la candidate rwandaise doit affronter la Canadienne Michaëlle Jean, secrétaire générale sortante, qui brigue un second mandat. Mais Louise Mushikiwabo dispose d’une belle avance sur son adversaire, car elle bénéficie du soutien de la France et de l’Union africaine, tandis que Michaëlle Jean a perdu celui du Canada et du Québec.

« S’il y a une candidature africaine au poste de secrétaire générale de la Francophonie, elle aurait beaucoup de sens. Si elle était africaine et féminine, elle aurait encore plus de sens. Et donc, je crois qu’à ce titre, la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, a toutes les compétences pour exercer cette fonction (…). Je crois qu’avoir une candidate africaine est une très bonne nouvelle et, à ce titre, je la soutiendrai », avait déclaré Emmanuel Macron le 23 mai, à l’issue de sa rencontre avec son homologue rwandais Paul Kagame.

Cette position française a de quoi surprendre à plus d’un titre. D’abord, parce que les relations entre Paris et Kigali depuis le génocide de 1994 au Rwanda sont extrêmement tendues. Ensuite parce que le pays des mille collines ne brille pas par son respect de la démocratie. Paul Kagame, au pouvoir depuis 1994, a instauré un régime autoritaire en commençant par changer la Constitution pour lui permettre de rester au pouvoir jusqu’en 2034. Et Louise Mushikiwabo, considérée par beaucoup comme la numéro deux du régime, a toujours fait montre de sa fidélité envers le régime au point de justifier les dérives et les manquements les plus élémentaires aux droits de l’Homme.

Autre problème et non des moindres, Paul Kagame n’a eu de cesse de prendre ses distances avec le français : choix de l’anglais comme langue nationale, rédaction des actes officiels en anglais, fin de l’enseignement du français dans les écoles, adhésion au Commonwealth en 2009 et discours de Kagame dans la langue de Shakespeare alors même qu’il s’adresse au président Macron ou à l’OIF – organisation que le Rwanda d’ailleurs failli quitter sous l'impulsion de son président.

En 2014, le gouvernement rwandais a même détruit au bulldozer le centre culturel franco-rwandais à Kigali, lieu symbolique pour la promotion de la culture et de la langue française au Rwanda.

« Cette candidature est une grande incompréhension »

Dans ces conditions, ONG, associations et responsables politiques sont montés au créneau. « Comment l’Organisation internationale de la francophonie va-t-elle pouvoir favoriser le pluralisme des médias et la liberté de la presse conformément à ses objectifs en matière de droits de l’Homme, si elle est dirigée par l’une des principales dirigeantes d’un État qui piétine le droit à l’information et réprime les journalistes depuis 18 ans ? », s’est inquiété Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF). « C’est la capacité de l’OIF à défendre les médias et les journalistes libres comme acteurs incontournables du développement dans l’espace francophone qui est en jeu. »

Des politiques français, dont l’ancienne ministre déléguée chargée des Français de l'étranger Hélène Conway-Mouret, ont également élevé la voix pour s’opposer au choix de Paris, dans une tribune publiée le 13 septembre dans Le Monde. « Cette candidature est une grande incompréhension : nous disons tout haut ce que tout le monde pense tout bas, fulmine la sénatrice des Français de l’étranger dans un entretien accordé à France 24. L’OIF est une grande famille qui fait la promotion de la langue française et Louise Mushikiwabo n’a jamais montré par le passé le moindre attachement au français, bien au contraire : elle a pu déclarer que le français ne servait à rien. Et puis l’OIF véhicule aussi des valeurs. Comment va-t-elle défendre les idéaux démocratiques de l’OIF en même temps que les atteintes aux droits de l’Homme au Rwanda ? »

D’aucuns s’interrogent enfin sur l’intérêt que peut porter le Rwanda à cette organisation, dans la mesure où le régime a longtemps rechigné à régler sa contribution financière. Les arriérés de paiement accumulés (à raison de 30 000 euros par an) n’ont été soldés qu’en mai dernier.

Du côté du gouvernement français, on pense qu’il faut donner sa chance au Rwanda. « Il y a des régimes qui peuvent progresser sur le respect des valeurs démocratiques », souligne Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État français chargé de la Francophonie, dans les colonnes du Journal du dimanche du 7 octobre. « Le Rwanda est aussi un pays en avance sur le plan de l’égalité hommes-femmes par rapport à bien d’autres pays francophones », poursuit-il.

La francophonie, instrument des intérêts français

Ce n’est pas la première fois que le choix de la France surprend. En 2014 déjà, alors que la fronde populaire se faisait de plus en plus forte contre le président burkinabé Blaise Compaoré, l’Élysée lui avait proposé le poste comme porte de sortie. Ce chef d'État africain avait été plébiscité par Paris parce qu'il n'a jamais porté atteinte aux intérêts français. La candidature de Louise Mushikiwabo semble, elle aussi, d'une autre manière, arranger l'État français. « Derrière les personnes, il y a une formidable convergence d’intérêts économiques et géopolitiques », affirme Pascal Airault, journaliste à L’Opinion et coauteur de « Françafrique, opérations secrètes et affaires d'État », dans un article de RFI, publié le 7 juin. « Le Rwanda est un petit pays qui exerce une influence disproportionnée dans sa région. Pour [le pragmatique] Emmanuel Macron, normaliser les relations avec le Rwanda permettra à la France de reprendre sa place dans la région économiquement stratégique des Grands Lacs, où les Américains sont omniprésents depuis Bill Clinton. »

Antoine Glaser, journaliste et écrivain français, spécialiste de l'Afrique, voit lui aussi les avantages que la France peut obtenir de cette candidature : « La francophonie a toujours été utilisée par la France comme un instrument pour défendre les intérêts français. Paris s’est servi de Boutros Boutros-Ghali comme d’Abdou Diouf, les premiers secrétaires généraux, pour avancer ses pions en Afrique ».

Sous François Hollande, la France a laissé le Canada passer au premier plan, ouvrant la porte à la candidature de Michaëlle Jean. Emmanuel Macron tente de reprendre la main, analyse Antoine Glaser : « Il fait même d’une pierre deux coups. [En soutenant Louise Mushikiwabo], il réconcilie la France avec le Rwanda, d’une part, et s’assure, d’autre part, que la direction de l’OIF revienne à l’Afrique. C’est un coup de maître digne d’un champion d’échecs, car personne ne sait mieux que le président français que désormais, la sauvegarde des intérêts de la France passe par les chefs d’État africains. Cela peut paraître très cynique, mais c’est ainsi. »

**

Macron : mon ennemi, c'est la France !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Trahir la langue Française, c'est trahir la France !

gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par gemini le Jeu 11 Oct 2018 - 9:57

Une fois encore on touche du doigt la duplicité, le mensonge. Nos dirigeants sont incapable d'assurer la défense de notre pays de notre langue. Il suffit de regarder ne serait-ce que la télévision. Les messages publicitaire sont de plus en plus en anglais, les titres de films ne sont même plus traduit. Les rares films produit par des français ont un titre anglais. Pour le sommet de la francophonie ils osent soutenir quelqu'un qui ne parle pas français. La langue de son pays est l'anglais.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par ano le Jeu 11 Oct 2018 - 10:35

@gemini a écrit:Une fois encore on touche du doigt la duplicité, le mensonge. Nos dirigeants sont incapable d'assurer la défense de notre pays de notre langue. Il suffit de regarder ne serait-ce que la télévision. Les messages publicitaire sont de plus en plus en anglais, les titres de films ne sont même plus traduit. Les rares films produit par des français ont un titre anglais. Pour le sommet de la francophonie ils osent soutenir quelqu'un qui ne parle pas français. La langue de son pays est l'anglais.

pancarte+1
avatar
curieux

Age : 76
Date de naissance : 13/03/1942
Poissons Date d'inscription : 13/10/2014
Passion : La France d' avant

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par curieux le Ven 12 Oct 2018 - 12:17

Pour sauver la francophonie commençons par nos écoles en métropole . Pas besoin de l' Afrique pour nous envahir encore plus facilement par notre langue .
gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par gemini le Ven 12 Oct 2018 - 13:14

@curieux a écrit:Pour sauver la francophonie commençons par nos écoles en métropole . Pas besoin de l' Afrique pour nous envahir encore plus facilement par notre langue .
Ils parlent Français dans leurs pays, c'est ça l'important.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
curieux

Age : 76
Date de naissance : 13/03/1942
Poissons Date d'inscription : 13/10/2014
Passion : La France d' avant

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par curieux le Ven 12 Oct 2018 - 14:09

Je crois que je me suis mal fait comprendre /
Connaitre une langue étrangère c' est une forme de passeport qui arrange beaucoup de chose . Je préfère que les africains parlent tout autre langue que le français , cela fera beaucoup moins d' Africains indésirables tentés à venir chez nous .
Contrairement à l' Asie , l' Afrique sera éternellement assistée sans pour cela dire merci .
Que serait l' Afrique aujourd'hui sans les bienfaits de la colonisation française ?
Alors qu ' ils apprennent une autre langue que le français et qu ' ils aillent voir ailleurs .
gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par gemini le Ven 12 Oct 2018 - 16:05

@curieux a écrit:Je crois que je me suis mal fait comprendre /
Connaitre une langue étrangère c' est une forme de passeport qui arrange beaucoup de chose . Je préfère que les africains parlent tout autre  langue que le français , cela fera beaucoup moins d' Africains indésirables  tentés à venir chez nous .
Contrairement à l' Asie , l' Afrique sera éternellement assistée sans pour cela dire merci .
Que serait l' Afrique aujourd'hui sans les bienfaits de la colonisation française ?
Alors qu ' ils apprennent une autre langue que le français et qu ' ils aillent voir ailleurs .
Very Happy
C'est vrai avec l’empire français nous leur avons apporté beaucoup de choses (écoles, hôpitaux, routes) et ils nous ont généreusement remerciés.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par ano le Ven 12 Oct 2018 - 18:48

@gemini a écrit:
@curieux a écrit:Je crois que je me suis mal fait comprendre /
Connaitre une langue étrangère c' est une forme de passeport qui arrange beaucoup de chose . Je préfère que les africains parlent tout autre  langue que le français , cela fera beaucoup moins d' Africains indésirables  tentés à venir chez nous .
Contrairement à l' Asie , l' Afrique sera éternellement assistée sans pour cela dire merci .
Que serait l' Afrique aujourd'hui sans les bienfaits de la colonisation française ?
Alors qu ' ils apprennent une autre langue que le français et qu ' ils aillent voir ailleurs .
Very Happy
C'est vrai avec l’empire français nous leur avons apporté beaucoup de choses (écoles, hôpitaux, routes) et ils nous ont généreusement remerciés.


En gros, vous dites que c'est « à fric, adieu ! » ???

**

ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par ano le Sam 13 Oct 2018 - 7:47


Macron « se réjouit »
de la nomination de la Rwandaise Mushikiwabo à la Francophonie

figaro, le 12 octobre 2018
(Source)


La ministre rwandaise des Affaires étrangères a été nommée secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie face à la sortante canadienne Michaëlle Jean. Ce, malgré les critiques qui pointent du doigt le peu de cas que le Rwanda ferait de la défense des droits fondamentaux et du français.

« Je compte rendre à la Francophonie son plein rôle comme instance de dialogue et de négociation », a déclaré Louise Mushikiwabo. Au dernier jour du sommet à Erevan de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Rwandaise a été nommée secrétaire générale, malgré les critiques qui pointent du doigt le peu de cas que le Rwanda ferait de la défense des droits fondamentaux et du français. Cette élection a satisfait le président de la République.

Au micro de RFI, Emmanuel Macron a déclaré : « Je me réjouis de cette nomination parce qu'elle correspond au visage de la francophonie d'aujourd'hui [...] La francophonie a plusieurs chantiers devant elle: celui de la jeunesse et de sa langue. C'est pour ça que je voulais que ce soit un pays africain qui puisse présider, une candidature africaine qui émerge. L'Afrique est le continent le plus jeune. Ce combat pour le français c'est un combat pour l'éducation en français, c'est un combat contre l'obscurantisme car c'est en apprenant le français qu'on apprend les valeurs qui vont avec. »

La nomination de la ministre rwandaise des Affaires étrangères ne faisait plus aucun doute depuis que sa rivale, la sortante canadienne Michaëlle Jean, avait perdu ses deux plus importants soutiens : le Canada et le Québec, contraints de renoncer face à la multiplication des pays se ralliant au Rwanda. La France d'abord, premier bailleur de fonds de l'OIF devant le Canada-Québec, où la candidature de Mme Mushikiwabo a été annoncée lors d'une conférence conjointe entre les présidents rwandais Paul Kagame et français Emmanuel Macron, à tel point que beaucoup y ont vu un dossier téléguidé par Paris. L'Afrique ensuite, après le soutien de l'Union africaine, il est vrai présidée cette année par le même Paul Kagame.

Le Rwanda a remplacé le français par l'anglais en tant que langue obligatoire à l'école

Cette offensive diplomatique a eu raison des critiques que la candidature du Rwanda avait suscitées, d'abord sur les droits de l'Homme. Paul Kagame, qui en est déjà à son troisième mandat, remporté avec un score de 98%, a fait changer la Constitution pour rester au pouvoir jusqu'en 2034.

Sur la langue ensuite : le Rwanda a remplacé en 2008 le français par l'anglais en tant que langue obligatoire à l'école, avant de rejoindre le Commonwealth, pendant anglophone de l'OIF. C'est d'ailleurs en anglais que Paul Kagame avait annoncé la candidature de sa ministre. « Le Rwanda est loin d'avoir un régime politique respectueux des libertés individuelles et politiques, alors que la Charte de la Francophonie place ces principes en tête de ses valeurs fondamentales », accuse auprès de l'AFP Pierre-André Wiltzer, ancien ministre français de la Coopération et de la Francophonie.

Dans un discours qui sonnait comme un baroud d'honneur, prononcé jeudi au premier jour du sommet, Michaëlle Jean a ainsi dénoncé « les petits arrangements entre États », sans citer l'OIF. « Sommes-nous prêts à accepter que les organisations internationales soient utilisées à des fins partisanes ? », a-t-elle demandé. Récemment interrogée par l'AFP, Mme Mushikiwabo avait dénoncé une « étiquette collée » au Rwanda, affirmant que « la majorité des Rwandais (étaient) contents du système démocratique ».

L'intronisation de Mme Mushikiwabo consacre le « retour » de l'Afrique à la tête de l'OIF, qui avait toujours été dirigée par des Africains avant Mme Jean, et sa consécration en tant que locomotive de la francophonie. En vertu de son explosion démographique, l'Afrique, continent sur lequel se trouvent 27 des 54 membres de l'OIF ayant droit de vote, représentera 85% des francophones en 2050, sur un total de 700 millions, contre 274 aujourd'hui, selon l'OIF.

« L'épicentre de la langue française, de nos langues françaises, est sans doute dans le bassin du fleuve Congo ou quelque part dans la région », a ainsi répété Emmanuel Macron, fidèle à ce qui est devenu un mantra chez lui. La France compte sur la nouvelle secrétaire générale pour « provoquer une sorte d'électrochoc » au sein d'une OIF « considérée comme très lointaine » de la jeunesse africaine, « la principale cible de la Francophonie », souligne-t-on dans l'entourage de M. Macron.

La victoire du Rwanda, pays plurilingue, consacre par ailleurs la stratégie inclusive d'Emmanuel Macron, qui entend défendre le français sans l'opposer aux autres langues. Le « combat fondamental pour notre langue est un combat pour le plurilinguisme (...) Le français est devenu une langue monde, il n'écrase pas les autres langues mais s'en nourrit », a-t-il répété dans son discours au sommet jeudi. « Je compte donner de l'importance au français dans un monde de plus en plus multilingue. Le français a toute sa place à côté d'autres langues », a confirmé Mme Mushikiwabo.

**

Macron : mon ennemi, c'est la France !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Qui a appelé les moutons à voter pour un loup ?

gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par gemini le Sam 13 Oct 2018 - 10:40

C'est une trahison supplémentaire à mettre à son actif.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Contenu sponsorisé

Re: La francophonie : la lumière de l'esprit !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 23 Jan 2019 - 1:11