www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

Constitution : Forme et Réforme !

Partagez
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Constitution : Forme et Réforme !

Message par ano le Lun 26 Déc 2016 - 9:55

Encore aujourd'hui, il est étrange de constater que ceux qui, croyant toujours que le ridicule ne tue pas, se qualifient eux-mêmes de « progressiste » …
Cela alors même que nous les prenons dans une fuite en avant sans limites qui accable notre pays d'un « tas » confus de mesures déstructurantes.
Déstructurations, démolitions, destructions, autres usines à gaz et puits sans fonds, produisant chacun des effets singuliers et morbides mais aussi des effets qui s'additionnent dans une répercussion d'ensemble satanique … un véritable dessin diabolique !
Diabolique parce qu'ayant en commun d'être tous sans cesses préjudiciables à notre constitution ainsi qu'à l'état d'esprit du peuple Français, à sa concentration et à son avancée opiniâtre et solide.
Ces pseudo « progressistes », à défaut d'avoir su réinventer le fil à couper le beurre, nous ont « échafaudés » le frein !
Le frein économique, le frein laïque, le frein démocratique, …, le frein social, etc., etc., etc.

C'est pour toutes ces raisons qu'il est indispensable de modifier, le plus rapidement possible, l'article 1er de notre constitution en réintégrant que : « La France est une République « une et indivisible », laïque, démocratique et sociale. »

Mais il doit aussi se produire une réforme constitutionnelle là où il y a une méforme constitutionnelle...
En effet, le référendum de mai 2005 trahit en février 2008 par le parlement a démontré qu'il existait une possibilité de détournement de cet esprit constitutionnel qui confirme que le pouvoir appartient au peuple français et à lui seul.
Il est donc fondamental de constitutionnaliser, et même de sanctuariser, la priorité absolue, en dehors de tout état d'urgence, d'un référendum sur un vote du parlement.


**
avatar
CoqGaulois

Age : 62
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par CoqGaulois le Mar 27 Déc 2016 - 22:41

C'est leur côté soixante-huitards qui les rend comme ça, progressiste pour eux c'est casser le moule, faire n'importe quoi c'est très "progressiste". Ceci dit à part marier des femmes entre elles et des hommes entre eux ce qui doit pour eux être le summum du progrès, il semblerait que ce soit agir sans réfléchir leur vision du progrès, avec des progressistes comme ça dans le passé on serait encore à l'âge de pierre.
Leur promotion immodérée pour l'immigration en général et pour l'Islam en particulier montre leur manque de vision d'avenir, ce n'est plus de la myopie c'est de l'aveuglement et le pire de tous un aveuglement idéologique.
"Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut voir !"

Leur progrès se traduit par le chômage, l'explosion de la dette, la sur-imposition, la perte de nos traditions et de notre identité pour ne pas dire plus simplement la perte de notre pays et de nos valeurs.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par gemini le Mer 28 Déc 2016 - 9:10

Marine dans son projet prévoit d'apporter quelques modifications qui vont dans le bons sens.
avatar
CoqGaulois

Age : 62
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par CoqGaulois le Mer 28 Déc 2016 - 12:36

Il va falloir effacer tout simplement l'intégralité des modifications de la constitution française depuis sa création qui n'ont pas été "validées" par une consultation du peuple et faire voter toutes nouvelles modifications.
La constitution est là pour que le peuple soit souverain et des escrocs se sont substitués au peuple pour la modifier au profit de minorités, il faut rendre au peuple son pouvoir et restaurer la démocratie en France !


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par ano le Mer 28 Déc 2016 - 16:21

@CoqGaulois a écrit:Il va falloir effacer tout simplement l'intégralité des modifications de la constitution française depuis sa création qui n'ont pas été "validées" par une consultation du peuple et faire voter toutes nouvelles modifications.
La constitution est là pour que le peuple soit souverain et des escrocs se sont substitués au peuple pour la modifier au profit de minorités, il faut rendre au peuple son pouvoir et restaurer la démocratie en France !

Effectivement, seul un referendum devrait pouvoir modifier la constitution.
avatar
kabout

Age : 55
Date de naissance : 14/09/1963
Localisation : picardie
Vierge Date d'inscription : 20/02/2015
Passion : tir, armes.

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par kabout le Sam 31 Déc 2016 - 12:06

vu ce petit tableau

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

affraid


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par ano le Jeu 5 Avr 2018 - 12:25


Le projet de réforme des institutions du « nouveau monde » accouche d’une dosette de démocratie


Communiqué de presse des députés du Front National
4 avril 2018
(Source)


Après une attente insoutenable, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé les contours de la révision constitutionnelle annoncée par l’exécutif.

La réforme des institutions portée avec lyrisme par le candidat Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle était censée donner un nouveau souffle à la démocratie française. À entendre la conférence de presse du premier de ses collaborateurs, la montagne accouche d’une souris et le compte n’y est pas.

La lourdeur de cette fusée législative, qui sera présentée en conseil des ministres le 9 mai prochain, composée de trois étages, un projet de loi constitutionnel, un projet de loi organique et un projet de loi ordinaire, peine à dissimuler le manque d’ambition manifeste de ce que nous pouvons appeler une « continuité révisionnelle ».

Edouard Philippe a déclaré vouloir améliorer la représentativité du Parlement avec l’introduction d’une dose de proportionnelle de 15% pour l’élection des députés. Les députés du Front National regrettent que le gouvernement traite la démocratie comme on parle de la drogue. Le « deal » avec les présidents des deux chambres a abouti à ce compromis qui contente seulement les partis traditionnellement hostiles à la représentation de tous les Français. Cette dosette de proportionnelle très largement insuffisante ne permettra pas à chaque citoyen de se voir représenté et défendu au Parlement. Cette mesurette cosmétique ne renouera pas le lien entre les Français et la politique. Les députés du Front National rappellent que l’un des engagements présidentiels de Marine Le Pen était d’instaurer le scrutin proportionnel à toutes les élections.

Sur la baisse du nombre de parlementaires de 30%, là encore, l’exécutif fait le service minimum pour satisfaire l’opinion publique. Lors de la campagne présidentielle, Marine Le Pen proposait d’abaisser le nombre de députés à 300 contre 577 et le nombre de sénateurs à 200 contre 348 actuellement.

Sur la limitation du cumul à trois mandats consécutifs, le gouvernement ne prend pas de risque en repoussant à 2032 l’effectivité de cette réforme impopulaire auprès des élus locaux. Courage, fuyons !

Edouard Philippe a osé parler de « pacte girondin » avec les collectivités territoriales et en même temps l’Etat macroniste opère une recentralisation forcée avec la mise au pain sec des territoires en leur enlevant les moyens financiers nécessaires à leur action.

Les députés du Front National se satisfont du recul du gouvernement sur la limitation du nombre d’amendements en fonction de la taille des groupes parlementaires qui représentait une menace inquiétante pour la liberté de l’opposition démocratique. Ils regrettent l’introduction de la spécificité corse dans la Constitution qui porte les germes de la communautarisation de notre loi fondamentale.

Le bilan de cette réforme qui se devait fondatrice est extrêmement maigre : si peu sur la proportionnelle, rien sur la revalorisation du rôle du Parlement, rien sur un véritable referendum d’initiative populaire, rien sur la simplification de notre organisation territoriale, rien sur la revalorisation du rôle des maires ruraux. Comme toujours avec le « nouveau monde », nous avons les grands mots et les actes lilliputiens.

**

Macron : baratin et esbroufe !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comment peut-on se prétendre Républicain quand on n'est même pas Démocrate ?
(29 mai 2005 - 4 février 2008)

avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par ano le Mar 15 Mai 2018 - 20:36



Les trois dispositions anti-démocratiques du projet de réforme constitutionnelle


Communiqué de Gilles Lebreton
Député français au Parlement européen
14 mai 2018
(Source)


Le projet de réforme constitutionnelle, présenté en conseil des ministres le 9 mai, est un dangereux cheval de Troie contre la démocratie. Il est en effet préoccupant de constater qu’il contient trois dispositions, noyées au milieu d’autres mesures de moindre importance, qui portent atteinte à notre tradition démocratique.

Une première série de dispositions tend à transformer le Parlement en chambre d’enregistrement des projets de loi jupitériens. Il en va ainsi de celle qui veut limiter le droit d’amendement en affirmant que « les amendements… de nature réglementaire, non normative ou sans lien avec le texte discuté… seront déclarés systématiquement irrecevables, sans attendre que le Conseil constitutionnel les écarte ». Une autre disposition, encore plus brutale, prévoit une procédure parlementaire accélérée, à la hussarde, pour les réformes que le gouvernement « juge prioritaires, dans les domaines économiques, sociaux ou environnementaux ».

Ce mépris à l’égard du Parlement est confirmé par la volonté affichée de créer une « Chambre de la société civile », composée de membres non élus, qui sera « systématiquement saisie des projets de loi ayant un objet économique, social et environnemental ». Cette nouvelle instance, non démocratique, sera ainsi en situation de concurrencer le Parlement. Le président Macron confirme ainsi son goût prononcé pour les alternatives au vote populaire, dont on a déjà eu un exemple récent avec ses « conventions » de réflexion sur l’Europe, destinées à contourner le référendum négatif de 2005.

Une troisième disposition porte enfin atteinte au principe essentiel qu’est l’égalité des citoyens en inscrivant la spécificité de la Corse dans la Constitution et en créant un « droit à la différenciation » pour chaque collectivité territoriale, au nom d’un prétendu « pacte girondin » qui piétine l’Histoire de France.

Sans doute faut-il voir dans ces mesures, et notamment dans la dernière, la volonté du président Macron d’accélérer l’effacement de notre nation au profit des nouveaux acteurs majeurs de la mondialisation post-moderne que sont à ses yeux l’Union européenne et les régions.
Face à cette sombre perspective, la résistance nationale est plus que jamais un devoir.

**

La liberté n'a pas de prix, rejoignez-nous !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le mensonge est une carapace qui vous étouffe pour vous détruire !
(Guillaume Vissio)
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par ano le Ven 18 Mai 2018 - 7:17

Emmanuel Macron choisit d’étouffer la démocratie !


Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout la France
Député de l’Essonne
9 mai 2018
(Source)


Depuis la campagne présidentielle, j’ai toujours été favorable à une grande réforme des institutions de la 5ème République pour rendre le pouvoir aux Français et renforcer la transparence des pratiques politiques.

Pendant la campagne présidentielle Emmanuel Macron avait annoncé une première réforme institutionnelle qui reprenait certaines de mes propositions : diminution des parlementaires, dose de proportionnelle, banque de la démocratie, casier judiciaire vierge pour les élus.

En dehors du casier judicaire malheureusement vite sacrifié à la politique politicienne, la première réforme institutionnelle reprenait l’essentiel de ces promesses même s’il manquait de nombreuses idées que je portais comme la reconnaissance du vote blanc ou la création d’un vrai référendum d’initiative populaire. J’aurais pu voter, avec les réserves exprimées, ce premier projet.

Hélas la version finale est bien différente ! Certaines mesures majeures promises par Emmanuel Macron ont disparu (banque de la démocratie) et d’autres ne sont plus que l’ombre d’elle-même (microdose proportionnelle, fausse réforme du CESE). Je remarque d’ailleurs que l’allié du Président de la République François Bayrou exprime lui-même sa consternation sur la différence entre les promesses électorales d’Emmanuel Macron et ses actes de Président.

Au final, cette réforme institutionnelle ne vise qu’à donner plus de pouvoir à Emmanuel Macron sans accorder aucun droit citoyen nouveau en faveur d’une démocratie plus directe et transparente !

Pire encore, la réforme institutionnelle contient des mesures qui menacent directement notre démocratie en s’attaquant au contre-pouvoir de l’opposition au Parlement. La technicité de la réforme du droit d’amendement ne doit pas cacher l’essentiel aux Français : le gouvernement veut museler la possibilité pour l’opposition de discuter les textes et d’être force de proposition.

Sous la Vème République, les droits du Parlement sont déjà strictement encadrés. Aucun gouvernement n’a été empêché de réformer la France à cause de la procédure parlementaire. Aussi toutes les réformes institutionnelles précédentes avaient justement rendu un peu de pouvoir au Parlement !

En réalité, Emmanuel Macron veut manipuler le ras le bol légitime des Français contre l’inefficacité politique qui ruine la France depuis 30 ans pour sacrifier la démocratie parlementaire !

Enfin il est inacceptable que les magistrats du Parquet soient nommés sur avis conforme du Conseil Supérieur de la magistrature. Par définition, les procureurs représentent le ministère public ! Le gouvernement français, élu par le peuple est légitime pour orienter la politique pénale de notre pays.

La justice est rendue, ne l’oublions jamais, au nom du peuple français !

En l’état, si je voterai certaines dispositions ponctuelles comme la réduction du nombre de parlementaires, je m’opposerai de toutes mes forces aux autres mesures de cette réforme.

En tant qu’opposant responsable, je déposerai dans les prochains jours une proposition de loi alternative qui présentera des mesures fortes pour redonner du souffle à la 5ème République.

Une fois encore, la nécessité de recourir au référendum apparait comme une évidence tant les Français sont les seuls légitimes à décider des règles qui fondent notre démocratie et notre République.

**
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par ano le Ven 7 Déc 2018 - 18:19


Lettre ouverte de Marine Le Pen :
À ceux qui voudraient attenter à nos institutions républicaines

7 décembre 2018
(Source)


Portées par une colère légitime qui s’exprime avec le mouvement des Gilets Jaunes, certaines personnes, souvent plus par désenchantement que par conviction, ont pu se laisser tenter par une remise en cause plus ou moins implicite de nos institutions de la Vème république.

Certes, si le droit de critiquer nos institutions relève de la démocratie, la remise en cause de nos institutions y compris avec une prétendue VIe République me paraît totalement malvenue.

À un moment où le ministre de l’Intérieur tente de discréditer le mouvement par l’accusation artificielle de sédition, au moment où le pays a besoin de décisions, les imprécations en faveur d’un renversement de la Vème République sont inutiles, mais surtout ambiguës et donc inutilement dangereuses.

Cette revendication qui fait écho de manière assez grossière, au programme politique d’un candidat à la présidentielle vient, en outre, entacher l’image d’apolitisme que le mouvement citoyen éminemment estimable des Gilets Jaunes tient à juste titre à conserver.

Sur le fond, dans les moments qui engagent la paix civile, il m’apparaît, au contraire, utile de réaffirmer notre attachement à la République, à ses valeurs et tout particulièrement au régime politique, dont le général de Gaulle nous a fait les héritiers.

Le fait qu’un titulaire de la charge présidentielle manque à ses devoirs par une attitude vécue par des millions de Français au-delà du mépris comme une violence, le fait qu’il exerce son mandat davantage comme un banquier d’affaires que comme un homme d’État ne doivent pas conduire à des conclusions erronées. La France ne souffre pas de l’institution présidentielle. Elle pâtit du défaut d’incarnation de la fonction par un homme dénué d’empathie pour le peuple, engoncé dans la morgue des élites et le mépris de classe. Cette haute et si nécessaire fonction est abîmée par les logiques comptables de technocrates qui n’ont que l’argent comme critère d’appréciation humain et comme fil conducteur politique.

« Il n’est de richesse que d’homme » rappelait le philosophe Jean Bodin.

Les plus aimables institutions deviennent détestables lorsqu’elles sont servies par des hommes aveugles à la misère des leurs, sourds aux cris de détresse et de surcroît muets au moment où une parole forte serait si nécessaire.

Nous croyons que la sortie de crise est essentiellement politique. Cette solution bannit évidemment et de manière absolue tout recours à la violence qui ne ferait qu’ajouter le chaos à la misère ; elle bannit les outrances qui ne font qu’ajouter au désordre et alimenter les peurs ; elle bannit l’attentisme qui est source de doutes. Mais ce retour du politique exige de la part du pouvoir de sortir de ses postures accusatoires, de ses manipulations de bas étage, de ses calculs misérablement politiciens. S’il persiste dans cette attitude, il prend le risque de se voir rattraper par la réalité.

Ce conflit qui monte des profondeurs d’un pays livré depuis 30 ans à la mondialisation sauvage et meurtri par un légitime sentiment d’abandon soulève trois grandes questions : le pouvoir d’achat immédiat ; la crise de représentativité politique, syndicale et sociétale ; la fracture territoriale.

Au-delà, se pose la question du consentement à l’impôt avec cette question qui revient en permanence sur les ronds-points : « où va l’argent ». De ce point de vue, la perspective d’une signature imminente du pacte antisocial et antinational de Marrakech constitue une nouvelle provocation dont M. Macron devrait impérativement se dispenser. Ce serait là davantage qu’une erreur de communication.

En parallèle, se posent de multiples questions relatives par exemple à l’attitude des banques envers les plus modestes et les petites entreprises, la question des pratiques des tribunaux de commerce, la renationalisation indispensable des autoroutes, les critères d’attributions des HLM, les copinages dans l’octroi des marchés publics, les cadeaux fiscaux faits aux grandes entreprises, la concurrence déloyale organisée, les choix énergétiques… La liste n’est pas exhaustive. Il faut que nous puissions aborder tous ces sujets sans tabou et les traiter sans délai. C’est cela la transformation tangible de la société qu’espèrent les Français.

Le mouvement que je préside est prêt à participer sans attendre à ce ou ces débats.

À ce stade, la balle est dans le camp du Président.

**

Amélioration, stabilité, justice. Rejoignez-Nous !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

40 ans que des incapables vous assènent des contre-vérités !
40 ans que ces mêmes incapables vous manipulent !
Dites stop ! Allez voter !
avatar
CoqGaulois

Age : 62
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par CoqGaulois le Ven 7 Déc 2018 - 19:10

Bien entendu le Figaro avec sa légendaire neutralité classe tout de même Marine d'extrême droite.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par gemini le Sam 8 Déc 2018 - 9:12

@CoqGaulois a écrit:Bien entendu le Figaro avec sa légendaire neutralité classe tout de même Marine d'extrême droite.

Un journal imbécile alimenté par des crétins.
On ne peut demander à des gens au cerveau sclérosé d'écrire des articles responsable et bien écrits.
Quand nous serons en position de diriger, les subventions à ce genre de presse seront supprimées


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Contenu sponsorisé

Re: Constitution : Forme et Réforme !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 11 Déc 2018 - 22:19