www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

La politique en Afrique et la politique africaine !

Partagez

Napoléon I

Date d'inscription : 23/04/2012

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par Napoléon I le Ven 1 Déc 2017 - 14:40

Bien dit !
Dommage qu'il n'y ait pas une condamnation des propos de Macron sur les pseudos crimes de la colonisation. Ne pas condamner c'est cautionner, et il est hors de question de laisser salir notre pays pour satisfaire la haine, le communautarisme et l'électoralisme.

Quand aux aides au développement, elles doivent être sérieusement encadrées ainsi qu'être réservées aux pays francophones ET amis. Donc pas l'Algérie ou le Rwanda par exemple.
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par ano le Jeu 22 Fév 2018 - 12:49


Implantation de Science Po au Kenya : Conformisme et absence de vision


Communiqué de presse de Louis Aliot
Député des Pyrénées-Orientales
22 février 2018
(Source)


Science Po, grande école française, a annoncé sa décision d’implanter son premier bureau en Afrique à Nairobi, au Kenya. Cette décision d’ouvrir leurs premiers bureaux africains en Afrique anglophone n’est que la suite logique de l’adhésion à l’idéologie mondialiste de la direction de cette école, implantée à New York, Singapour ou encore Bombay, tous temples du globish qui suscite tant d’admiration et de dévotion au sein des élites françaises qui ont renoncé à considérer la France comme un grand pays.

Alors que d’autres grandes écoles, comme HEC, ont fait le choix de l’Afrique francophone, afin de miser sur leur notoriété en francophonie, Science Po s’enferme dans un prisme anglo-américain qui ne lui est d’aucune utilité, ne promouvant ni le modèle des grandes écoles françaises, et ne jouissant que d’une faible notoriété dans des pays anglophones où elle sera impitoyablement concurrencée par Harvard ou Oxford.

Ce manque de vision stratégique se trouve aussi dans les justifications économiques de l’école, qui occulte complètement le fait que la croissance africaine est portée essentiellement par l’Afrique francophone, celle-ci ayant enregistré en 2017, de nouveau, les meilleures performances économiques du continent avec un taux de 3.2% de croissance, contre 2.1 pour le reste de l’Afrique subsaharienne d’après la Banque Mondiale.

Il est inquiétant qu’une école française aussi prestigieuse, par cette implantation conformiste et aveugle, dédaigne complètement la francophonie au profit d’une anglomanie contreproductive que rien ne peut encore justifier. Les grands établissements universitaires français se doivent de mener une politique de partenariat utile permettant de défendre la singularité française dans le monde, et non se contenter d’être les faire-valoir du mondialisme anglo-américain.

**

Science Po trahit les intérêts Français !
Science Po trahit la France !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Médiocre et rampant on arrive à tout !
(Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais)

avatar
CoqGaulois

Age : 62
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par CoqGaulois le Jeu 22 Fév 2018 - 14:36

Je ne crois pas du tout que les choix d'implantation de hautes écoles dont on parle ici soit une succession "d'erreurs" du système, l'intention est parfaitement volontaire. Le système s'affaiblit et se discrédite en Europe et dans beaucoup de pays développés car les peuples prennent conscience de l'escroquerie mondialisée dont ils sont victimes, il faut donc faire rentrer de force cette mondialisation dans l'esprit des résistants contre cette dictature. L'idée de former de pseudos élites dans des pays sources de migrations massives est intentionnelle et contribue au dumping social et économique pour asservir les peuples en les réduisant à une nouvelle forme d'esclavage basée sur la baisse des salaires et la soumission des forces vives de ces nations.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par ano le Jeu 22 Fév 2018 - 17:12

@CoqGaulois a écrit:Je ne crois pas du tout que les choix d'implantation de hautes écoles dont on parle ici soit une succession "d'erreurs" du système, l'intention est parfaitement volontaire. Le système s'affaiblit et se discrédite en Europe et dans beaucoup de pays développés car les peuples prennent conscience de l'escroquerie mondialisée dont ils sont victimes, il faut donc faire rentrer de force cette mondialisation dans l'esprit des résistants contre cette dictature. L'idée de former de pseudos élites dans des pays sources de migrations massives est intentionnelle et contribue au dumping social et économique pour asservir les peuples en les réduisant à une nouvelle forme d'esclavage basée sur la baisse des salaires et la soumission des forces vives de ces nations.


Sauriez-vous dire combien de Kenyans ont immigré en France ces dernières années ?

**
avatar
CoqGaulois

Age : 62
Date de naissance : 10/09/1956
Localisation : Val d'Oise
Vierge Date d'inscription : 13/01/2012
Passion : sport, moto, science, nature, jardinage, bateau
Humeur : La vie est trop courte pour avoir le temps de faire la tête

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par CoqGaulois le Ven 23 Fév 2018 - 12:36

@ano a écrit:
@CoqGaulois a écrit:Je ne crois pas du tout que les choix d'implantation de hautes écoles dont on parle ici soit une succession "d'erreurs" du système, l'intention est parfaitement volontaire. Le système s'affaiblit et se discrédite en Europe et dans beaucoup de pays développés car les peuples prennent conscience de l'escroquerie mondialisée dont ils sont victimes, il faut donc faire rentrer de force cette mondialisation dans l'esprit des résistants contre cette dictature. L'idée de former de pseudos élites dans des pays sources de migrations massives est intentionnelle et contribue au dumping social et économique pour asservir les peuples en les réduisant à une nouvelle forme d'esclavage basée sur la baisse des salaires et la soumission des forces vives de ces nations.


Sauriez-vous dire combien de Kenyans ont immigré en France ces dernières années ?

**

Désolé Ano je ne détaille pas les immigrés ce qui minimise les chiffres globaux ce qui est certain c'est que le prétexte des victimes de guerres n'a aucun sens compte tenu de l'origine réelle des migrants.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


" Je préfère échouer pour une cause qui finira par triompher que de triompher pour une cause qui finira par échouer ! "
"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu." (Bertolt Brecht)
 


PIRE QUE
LA DEFAITE L'ABANDON!


________________________________________________________________________________________________________
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par ano le Mer 16 Mai 2018 - 15:36


Question n° 19-00087 de Louis Aliot, Député, à Monsieur Le Premier ministre

10 mai 2018
(Source)


M. Louis Aliot alerte M. le Premier ministre sur la situation des opposants politiques au Congo-Brazzaville et les persécutions subies.

J’alerte depuis déjà longtemps les dirigeants français (lorsque j’étais parlementaire européen) sur la situation catastrophique des libertés politiques et démocratiques ainsi que sur les atteintes aux droits de l’Homme dans ce pays pourtant ami de la France.

Après un référendum douteux et des élections présidentielles suspectes en ce qui concerne les résultats, le pouvoir en place à Brazzaville a multiplié les arrestations arbitraires de pratiquement tous les opposants politiques qui se sont présentés à ces élections. Assignations à résidence, surveillance généralisée et même détentions arbitraires avec à la clef un véritable procès de Moscou pour le Général Mokoko, ancien Saint-Cyrien, dont tout porte à croire qu’il a été le véritable vainqueur de l’élection présidentielle.

J’ai aussi alerté sur la situation dramatique dans la région du Pool où des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées et dont beaucoup ont été victimes d’exactions et de violences de la part de l’armée gouvernementale comme la presse l’a relaté non sans difficultés. Il semble que pour les occidentaux, les victimes n’aient pas la même valeur au Congo qu’en Libye ou en Syrie…et que les réponses des gouvernements soient à géométrie variable en fonction des « amis » au pouvoir. Il faudra un jour chercher à savoir pourquoi.

Si la France ne pouvait s’immiscer dans le processus électoral d’une nation étrangère, elle se devait en revanche de rappeler les principes démocratiques élémentaires et user de son influence pour protéger les droits de l’opposition, les droits de l’Homme, comme elle sait si bien le faire dans d’autres endroits du globe et dans d’autres situations.

Il est urgent d’agir et urgent de demander des explications au gouvernement congolais. Il est même impératif, monsieur le premier ministre, d’intervenir énergiquement auprès de celui-ci afin de lui montrer que la France n’entend pas tolérer ces atteintes graves aux libertés humaines et aux principes démocratiques.

Après la suspicion de corruption qui pèse sur de grands groupes français en Afrique, nous nous honorerions à défendre les populations civiles qui souffrent toujours plus des violences d’État et des conséquences d’une politiques économique désastreuse qui conduira à la faillite, et peut-être au chaos. Nous nous honorerions à demander la libération immédiate des prisonniers politiques et la fin des persécutions.

C’est à ce prix que la France retrouvera une crédibilité auprès des amis africains qui nous regardent. L’Afrique de demain sera un continent très important pour notre propre sécurité et notre prospérité. Il est temps de changer nos priorités, de rompre de vieilles relations douteuses pour faire confiance à une jeunesse qui rêve de paix, de développement, de sécurité.

Monsieur le Premier Ministre, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

**

Face aux despotes, rejoignez-nous !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La géométrie variable des principes en fait des prétextes !
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par ano le Lun 3 Sep 2018 - 10:32


Pour le président sénégalais :
« La vocation de la jeunesse africaine n'est pas les rives l'Europe »

1 sept. 2018
(Source)


Commentant le phénomène d'émigration qui frappe son pays, le président sénégalais Macky Sall a affiché sa volonté de lutter contre le trafic d'êtres humains.

Après sa rencontre avec la chancelière allemande le 29 août 2018, le chef d'Etat sénégalais, Macky Sall, s'est exprimé sur le phénomène de l'immigration clandestine qui touche l'Europe et sur la vague d'émigration qui touche le Sénégal.

« La vocation de la jeunesse africaine n'était pas d'échouer au fond de la Méditerranée ou d'atteindre les rives de l'Europe et de rester dans la clandestinité », a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse, précisant : « Ce n'est pas dans la dignité de l'Afrique. »

Macky Sall a déploré le phénomène du trafic d'êtres humains, affirmant que le Sénégal ne pouvait pas se rendre « complice des réseaux de trafiquants qui exploitent la misère des gens ». Face à l'ampleur de l'émigration en Afrique, il a affiché sa volonté de trouver des solutions et des opportunités pour la jeunesse africaine : « Nous devons combattre l'émigration clandestine [...]. »

Au début du mois d'août, la police espagnole avait annoncé le démantèlement d'un important réseau de trafic d'êtres humains entre l'Espagne et la France alors que la filière aurait fait venir en France (via l'Espagne) quelque 350 migrants d'Afrique de l'Ouest.

Dans le contexte d'une forte immigration subsaharienne en Europe, l'ONG Save the children publiait fin juillet un rapport inquiétant sur la destinée de très jeunes migrantes obligées de se prostituer pour payer leurs passeurs.

**
avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par gemini le Lun 3 Sep 2018 - 16:16

@ano a écrit:

Pour le président sénégalais :
« La vocation de la jeunesse africaine n'est pas les rives l'Europe »


1 sept. 2018
(Source)


Commentant le phénomène d'émigration qui frappe son pays, le président sénégalais Macky Sall a affiché sa volonté de lutter contre le trafic d'êtres humains.

Après sa rencontre avec la chancelière allemande le 29 août 2018, le chef d'Etat sénégalais, Macky Sall, s'est exprimé sur le phénomène de l'immigration clandestine qui touche l'Europe et sur la vague d'émigration qui touche le Sénégal.

« La vocation de la jeunesse africaine n'était pas d'échouer au fond de la Méditerranée ou d'atteindre les rives de l'Europe et de rester dans la clandestinité », a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse, précisant : « Ce n'est pas dans la dignité de l'Afrique. »

Macky Sall a déploré le phénomène du trafic d'êtres humains, affirmant que le Sénégal ne pouvait pas se rendre « complice des réseaux de trafiquants qui exploitent la misère des gens ». Face à l'ampleur de l'émigration en Afrique, il a affiché sa volonté de trouver des solutions et des opportunités pour la jeunesse africaine : « Nous devons combattre l'émigration clandestine [...]. »

Au début du mois d'août, la police espagnole avait annoncé le démantèlement d'un important réseau de trafic d'êtres humains entre l'Espagne et la France alors que la filière aurait fait venir en France (via l'Espagne) quelque 350 migrants d'Afrique de l'Ouest.

Dans le contexte d'une forte immigration subsaharienne en Europe, l'ONG Save the children publiait fin juillet un rapport inquiétant sur la destinée de très jeunes migrantes obligées de se prostituer pour payer leurs passeurs.

**

Les africains ont compris, mais pas les tordus qui nous gouvernent.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par ano le Sam 8 Sep 2018 - 10:27


Chine-Afrique : « Où est la France ? », s'interroge l'ex-Premier ministre tchadien

rt, 8 sept. 2018
(Source)


L'ancien Premier ministre du Tchad Albert Pahimi Padacké, a accordé un entretien à RT France pour aborder le renforcement de la coopération entre la Chine et l'Afrique. Il déplore notamment que l'aide et les investissements occidentaux s'effritent.

Le partenariat entre la Chine et l'Afrique est au beau fixe. En marge du Forum sur la coopération sino-africaine à Pékin, le 3 et le 4 septembre, le président chinois Xi Jinping a annoncé souhaiter débloquer 60 milliards de dollars pour le développement économique de l'Afrique et annuler la dette de certains Etats les plus précaires. Surprise : cette promesse n'est conditionnée à aucune concession politique.

Interrogé à ce sujet par RT France, Albert Pahimi Padacké, Premier ministre du Tchad entre 2016 et mai 2018, a évoqué des échanges « gagnants-gagnants » entre la Chine et l'Afrique. Il a en revanche déploré le recul des investissements occidentaux.


Si les médias occidentaux critiquent ces avancées en taxant l'Empire du milieu de néo-colonialisme - ses investissements massifs pouvant en effet lui permettre de dicter ses règles et d'endetter durablement les Etats -, l'ancien Premier ministre du Tchad ne partage pas ces critiques.

Selon lui, avec la Chine, l'Afrique ne pâtit pas du passé contrarié qu'elle partage avec les pays occidentaux qui l'ont colonisée : « Il se trouve qu’après les indépendances, l’Afrique est aujourd’hui le continent le plus pauvre qui a une croissance exponentielle du point de vue démographique. L’Afrique a besoin de réaliser des infrastructures pour l’éducation de ses enfants, pour la santé, [...] pour le développement de façon générale. Il se trouve que dans le monde aujourd’hui, il n’y a que la Chine qui propose de soutenir l’Afrique pour son développement. »

« Il n’y a que la Chine qui propose de soutenir l’Afrique pour son développement »

Il a en revanche déploré la baisse des investissements occidentaux en Afrique. S'ils restent élevés, ils deviennent modestes considérés pays par pays. Parallèlement, en dix ans, la Chine est devenue le premier créancier de l'Afrique. Et depuis 2008, l'Afrique commerce davantage avec l'Asie qu'avec l'Europe.

En comparaison de l'aide annoncée par la Chine, l'Europe a injecté 21 milliards d’euros d'aide à l’Afrique en 2015. Le volume des échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique s'est élevé à 126 milliards de dollars en 2016 selon le ministère chinois du commerce, contre 286 milliards d’euros en 2015 pour l'Europe toute entière. Tandis que les échanges commerciaux entre la France et l’Afrique atteignaient selon l'Insee 54 milliards d’euros en 2014.

« Je prendrais l’exemple de la France qui a colonisé l’ensemble des pays d’Afrique dits francophones. Mais où est la France aujourd’hui en Afrique ? Elle n’est pas là ! », observe Albert Pahimi Padacké. « Ses anciennes colonies ont besoin de se développer, mais comment se développer s'il n’y a pas d’apport extérieur ? D’où l’intérêt de cette coopération avec la Chine ! », appuie-t-il. Selon lui, la situation économique des pays occidentaux est peut-être une des raisons du manque de dynamisme de leurs investissements. « Quelle que soit la volonté de la France aujourd’hui, elle est devenue l’une des nations les plus endettées du monde. La France n’a pas peut-être pas les ressources nécessaires pour un investissement massif en Afrique », observe-t-il.

« Mais où est la France aujourd’hui en Afrique ? Elle n’est pas là ! »

Si l'ancien chef du gouvernement tchadien remarque le recul des investissements français, il note aussi celui de l'aura hexagonale. « La culture française n’est pas en expansion en Afrique, bien que les Africains ont fait de la langue française leur affaire. [...] Il faut bien soutenir cela : il se trouve que la France n’apporte pas ce soutien au développement de la culture française en Afrique », estime-t-il.

**

Macron : complètement dépassé !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Hélas, on voit que de tout temps, les petits ont pâti des sottises des grands !
(Jean de La Fontaine)

avatar
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par gemini le Sam 8 Sep 2018 - 17:49

Petit à petit ce qui était la France disparait sous les coups de boutoirs des antifrançais.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Contenu sponsorisé

Re: La politique en Afrique et la politique africaine !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 7:49