www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Bonjour.

Les Partisans de Marine Le Pen sont heureux de vous accueillir parmi eux sur leur forum.

Fraternité, respect, cordialité, défense des idées de Marine Le Pen, de son programme et soutien inconditionnel sont nos maîtres-mots.


Soyez le(la) bienvenu(e) parmi nous et vive Marine !

Jupiter.



www.partisansmarine.com | Le Forum des Partisans de Marine Le Pen

Marine Le Pen est en train d'écrire l'Histoire. Et nous, Peuple de France, nous l'écrivons avec Elle.

Suivez le XVIème Congrès du Front National à Lille : flechegauche ICI flechedroite

Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Partagez

gemini
Modérateurs
Modérateurs

Date d'inscription : 07/12/2011

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par gemini le Mer 14 Mar 2018 - 9:45

Tant que les corrompus au service de la mondialisation seront aux commandes la situation va empirer. Il faut en effet rétablir tous les services public partout en France. Ce n'est qu'à partir de là que les choses s'amélioreront.
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par ano le Jeu 5 Avr 2018 - 8:45


Le nombre d'agressions de médecins atteint un nouveau record

figaro, le 4 avril 2018
(Source)


Plus de 1000 cas d'agressions ont été reportés en 2017 par le Conseil national de l'ordre des médecins. Les médecins généralistes et les femmes sont les premiers à subir cette violence, qui est le plus généralement verbale, et qui débouche dans 38% des cas sur un dépôt de plainte.

Pour la seconde année consécutive, le nombre d'agressions contre des médecins atteint un record et franchit même la barre symbolique du millier d'incidents recensés, selon une étude publiée ce mercredi par le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom). Ce sont ainsi 1035 praticiens qui ont subi une agression en 2017, contre 638 en 2003, année de la première édition de ce rapport.

Des chiffres qui étonnent le docteur Thomas Cartier, agressé en février dernier dans son cabinet de Bobigny. Ce généraliste a été menacé de mort par un « caïd » qui voulait que son fils passe devant la file d'attente, sans prendre de rendez-vous. Alors qu'il a depuis fermé son cabinet, après trois ans d'exercice dans cette ville de Seine-Saint-Denis, il estime que les chiffres sont probablement « très sous-estimés », notamment dans les quartiers sensibles. « On intériorise la violence au quotidien. On réalise progressivement qu'elle fait partie de notre job », argue-t-il. Selon l'étude du Cnom, ce sont les centres-villes qui concentrent le plus d'agressions (53%), loin devant les banlieues (21%) et le milieu rural (13%).

Si les agressions verbales - insultes, menaces, harcèlement - sont les plus fréquentes (62%), les vols sont en augmentation, avec près d'un quart des cas, le Cnom s'inquiétant particulièrement des vols d'ordonnances et d'ordonnanciers. Soixante-quinze agressions physiques ont aussi été recensées, allant du crachat aux coups et blessures en passant par un cas d'agression sexuelle. Cette violence touche davantage les généralistes (61%), qui représentent 56% de l'ensemble de la profession. « Le généraliste est le récipiendaire de tous les dysfonctionnements du système. On peut difficilement orienter le patient et en même temps, comme nous sommes en première ligne, ça nous retombe toujours dessus », analyse Thomas Cartier.

Les femmes, davantage victimes d'agressions que les hommes

Avec 51% des cas, chiffre en hausse de cinq points, les femmes sont pour la première fois davantage représentées que les hommes, d'autant plus qu'elles comptent pour 47% des médecins. Selon Thomas Cartier, le risque est maximal pour celles-ci. «Elles sont aujourd'hui très majoritaires parmi les étudiants, qui, surtout en médecine générale, commencent souvent leur carrière dans les endroits les plus difficiles», estime le médecin, qui enseigne à l'Université de Bobigny.

Face cette recrudescence de violence, le Conseil national de l'ordre des médecins appelle le gouvernement à agir et défend notamment l'utilisation en France d'une application numérique israélienne, Reporty, qui permettrait au praticien de lancer discrètement une alerte et d'enregistrer l'image et le son, sans que cela apparaisse sur l'écran du téléphone portable. « On attend le feu vert [du gouvernement] … qui tarde à venir. Pourtant, là il y a urgence. Vu la situation, attendre n'est plus acceptable », estime le docteur Hervé Boissin, coordonnateur de l'observatoire de la sécurité au Cnom, cité par Le Parisien.

Cette innovation technologique serait une « bonne solution, mais à la marge », considère pour sa part le docteur Thomas Cartier. « L'un des problèmes majeurs est que l'on n'ose pas porter plainte. J'avais moi-même appelé la police avant de me rétracter. Le risque est trop grand car l'agresseur peut revenir au cabinet et rendre la vie du médecin plus difficile encore », raconte-t-il. En 2017, 38% des incidents ont donné lieu à des plaintes, 10% à des mains courantes, selon le Cnom, qui regrette que ce taux soit encore trop faible.

**

Macron : la persévérance de 40 ans d’impéritie !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si les gens savaient par quels petits hommes ils sont gouvernés, ils se révolteraient vite.
(Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord)

gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par gemini le Jeu 5 Avr 2018 - 10:07

Les racailles sont à l’œuvre.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par ano le Ven 6 Avr 2018 - 20:24



Maintien sous assistance respiratoire des urgences de nuit à Tonnerre et Clamecy :
L’ARS se met hors la loi !


Communiqué de Julien ODOUL
Président du groupe Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté
Membre du Bureau National
6 avril 2018
(Source)


Mercredi 4 avril, à quelques jours de l’organisation du débat consacré au schéma régional de santé, Pierre Pribille, directeur général de l’Agence régionale de santé, a donné une conférence de presse pour annoncer la diminution de la moitié des effectifs de médecins urgentistes à Tonnerre (Yonne) et à Clamecy (Nièvre).

Les urgences de nuit des hôpitaux de Clamecy et de Tonnerre, qui étaient depuis longtemps dans le viseur de l’ARS, ne fermeront pas mais devront se réorganiser avant l’été 2018 pour fonctionner entre 20 heures et 8 heures du matin avec un seul médecin urgentiste qui assurera à la fois les sorties avec le Service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) et l’accueil des patients.

L’Agence régionale de santé, cette administration intouchable et toute puissante placée sous la tutelle du ministère de la santé, se permet de sacrifier la qualité des soins et donc la santé des habitants sur l’autel d’une rentabilité aveugle et inhumaine. Elle se permet aussi de passer au-dessus des lois.

En effet, le décret n° 2006-577 du 22 mai 2006 relatif aux conditions techniques de fonctionnement applicables aux structures de médecine d’urgence précise en son article D. 6124-3 que : « L’effectif de l’équipe médicale de la structure de médecine d’urgence comprend un nombre de médecins suffisant pour qu’au moins l’un d’entre eux soit présent en permanence. »
Par conséquent, le maintien d’un seul et unique médecin pour assurer le service de nuit des urgences est purement et simplement illégal. Au-delà du respect de la législation qui devrait être une évidence pour un établissement public, se pose la question de la mission de service public effectuée. Un praticien ne pourra pas se dédoubler et réaliser le travail de deux médecins. Les élus du groupe Front National tirent la sonnette d’alarme sur ces conditions de travail impossibles et dangereuses pour la sécurité des patients. Ils dénoncent les restructurations sournoises de l’ARS qui visent à faire fuir les médecins des hôpitaux de proximité et à fragiliser les petits services. Par exemple, l’hôpital de Tonnerre a déjà perdu un médecin, deux infirmiers et une aide-soignante. Sans médecins, les urgences sont condamnées et à terme les hôpitaux verront s’avancer le spectre de la fermeture.

L’ARS cherche à justifier la fermeture définitive des urgences de nuit en démontrant que le système est inopérant. Nous rappelons qu’il est inacceptable de diminuer par deux les chances de survie des habitants des territoires de Clamecy et de Tonnerre.

Au titre de l’équilibre territorial, nous ne pouvons voir disparaître les uns après les autres, les services hospitaliers de proximité et tolérer plus longtemps que la recherche d’économies puisse justifier, à elle seule, la mise en œuvre d’une véritable discrimination géographique dans le domaine de la santé.

Aux côtés des personnels de santé, des élus locaux et des habitants, le Front National de Bourgogne Franche-Comté s’engage à poursuivre la mobilisation pour la défense de la santé partout et pour tous.

**

« En Marche Arrière » méprise votre santé !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Votre Santé n’appartient ni à Macron, ni aux Nantis !

ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par ano le Mer 18 Avr 2018 - 16:46



La Dépendance mérite mieux qu’une improvisation :
Un cinquième risque de Sécurité Sociale



Communiqué de presse de Christian Lechevalier
Conseiller régional de Bretagne
Coordinateur National du Forum Social
17 avril 2018
(Source)


À la suite d’une proposition inconsistante, formulée à l’emporte-pièces par Agnès Buzyn, le Président Macron a cru bon d’avaliser l’idée d’une deuxième « journée de solidarité » pour financer la Dépendance.

Étrange proposition d’une infime recette de 2,37 milliards, confrontée à un besoin estimé entre 30 et 40 milliards ! Quelle improvisation…

D’ailleurs, ressusciter l’antique « corvée » relève d’un principe :

- MENSONGER : le « don » forcé d’une journée de travail est un impôt !

- INÉGAL : beaucoup de personnes concernées y échappent, notamment par des arrangements d’entreprise ou de convention collective ;

- INSUFFISANT : le revenu (contesté) d’une telle journée ne couvre pas les besoins des personnes âgées dépendantes, de l’aveu même du Président de la République, mais un vingtième !

- INJUSTE : seuls les salariés « travaillent pour rien ». Mais pas les banquiers-associés, dans les banques d’affaires, par exemple.

Tout à l’inverse, plutôt que de confier des prestations Dépendance, aléatoires, aux bons soins d’une « corvée » moyenâgeuse ou de sociétés privées d’assurances, il faut mettre en place un « cinquième risque » couvert par la Sécurité Sociale.

Nos aînés de 1945 ont su le faire, d’un coup, pour la Maladie, les Allocations Familiales et les Retraites : nous prouverons au Président Macron qu’il est possible de s’inscrire dans leurs pas, pour l’intérêt du peuple.

**

Macron : le « nantiste » dépassé !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme !
(Saint Augustin)

ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par ano le Ven 3 Aoû 2018 - 8:12

Les erreurs d'un labo chinois devraient provoquer des cancers en Europe

figaro, le 2 août 2018
(Source)


Les impuretés contenues dans une molécule fabriquée en Chine pour l'industrie pharmaceutique, le valsartan, vont provoquer des cas de cancer en Europe, a prévenu aujourd'hui l'Agence européenne des médicaments (EMA). Le problème vient du valsartan, principe actif de médicaments pour patients en cardiologie (insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, infarctus cardiaque récent).

Le 18 juillet, le laboratoire chinois Huahai avait rappelé dans le monde entier cette molécule, en raison de la présence de N-nitrosodiméthylamine (NDMA), une substance classée comme probablement cancérogène pour l'homme en cas d'utilisation prolongée. « À l'issue d'une évaluation préliminaire, l'EMA estime qu'il pourrait y avoir un cas supplémentaire de cancer sur 5 000 patients prenant les médicaments touchés à la plus haute dose de valsartan (320 mg) chaque jour pendant sept ans », a écrit l'agence européenne dans un communiqué.

L'EMA a indiqué ne pas savoir combien de patients cela concernerait, car elle attend des analyses qui permettront de déterminer la concentration de NDMA dans les médicaments en question. Pour le moment, elle a dit se fonder « sur les niveaux moyens de cette impureté détectés dans la substance active par Zhejiang Huahai Pharmaceuticals (60 parties par million) » et sur « des études sur des animaux ». Par ailleurs, la molécule ayant été retirée du marché, l'EMA a insisté pour que les patients continuent leur traitement.

« Il est important de noter qu'il n'y a pas de risque immédiat pour les patients. Ceux qui prennent les médicaments touchés et ne sont pas encore passés à un autre ne doivent pas cesser de prendre leur traitement sans consulter leur médecin ou pharmacien », a-t-elle souligné. Les autorités européennes pensent que l'impureté « s'est introduite comme produit secondaire après des changements effectués par Zhejiang Huahai dans son processus industriel en 2012 », a expliqué l'EMA.

**

Les fédéralistes méprisent la vie de leurs compatriotes !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’ultralibéralisme m’a tué !
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par ano le Mar 23 Oct 2018 - 15:31


Le baclofène autorisé contre l’alcoolisme

figaro, le 23 octobre 2018
(Source)


L’Ansm a octroyé une autorisation de mise sur le marché prudente à ce décontractant musculaire utilisé contre l’addiction à l’alcool.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) a annoncé mardi 23 octobre l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché au baclofène dans l’alcoolodépendance. « Au regard des données disponibles, dont l’expérience clinique rapportée par les différents acteurs concernés, et compte tenu du problème de santé publique majeur que représente l’alcoolisme », explique l’agence, le Baclocur (dénomination commerciale, laboratoire Ethypharm) sera autorisé « en complément d’un suivi psychosocial, après échec des autres traitements ». En attendant la commercialisation effective (il reste à négocier le prix de la spécialité), la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) est maintenue.

La posologie maximale autorisée est de 80 mg par jour. Une AMM « prudente au regard des effets secondaires liés à son utilisation », a salué le psychiatre et addictologue Michel Reynaud, président du Fonds actions addictions, sur le site AddictAide.
https://www.addictaide.fr/amm-du-baclofene-une-decision-prudente-de-lansm/

En mars 2014, l’Ansm avait accordé une recommandation temporaire d’utilisation jusqu’à 300 mg. Mais suite à la parution d’une étude indiquant « un risque accru, augmentant avec la dose, d’hospitalisation et de décès » par rapport aux médicaments déjà commercialisés, l’agence avait révisé sa position en juillet 2017 pour abaisser la dose maximale à 80 mg par jour.

Une décision contre laquelle les spécialistes de l’alcoolodépendance avaient vivement protesté dans une tribune adressée à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. « La décision de l’ANSM, faite sans concertation avec les spécialistes de terrain, ne nous paraît pas adaptée : elle est source d’une perte de chance pour de nombreux patients ».

Un « suivi renforcé » est prévu, l’ANSM avertissant qu’elle « pourra être amenée à réviser les conditions d’utilisation du baclofène dans cette indication ». « Ce médicament n’est pas anodin et doit être manié avec beaucoup de précautions », a précisé le directeur général de l’Ansm Dominique Martin, selon l’AFP. « Si le bénéfice n’est pas celui qu’on attendait et s’il apparaît qu’il faut remettre l’AMM en cause, nous pourrions le faire à n’importe quel moment. Inversement, si des études à venir montrent que dans certaines situations, il peut être utile de dépasser 80 mg/jour, nous sommes ouverts à faire évoluer l’AMM » en augmentant la dose maximale autorisée, a-t-il ajouté.

**
gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par gemini le Mar 23 Oct 2018 - 16:09

Autorisation, bien sur qui en est le vrai bénéficiaire?
Le laboratoire.
Le reste n'est que poudre de perlimpinpin


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
sedna
sedna

Age : 59
Date de naissance : 13/12/1959
Sagittaire Date d'inscription : 23/12/2012
Passion : la liberté
Humeur : Ras le bol !

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par sedna le Jeu 1 Nov 2018 - 18:04

Je savais que le baclofène venait parfois en complément de la toxine botulique lorsqu’elle n’avait pas produit les effets escomptés, en revanche, j’ignorais qu’il pouvait aider les alcooliques, même à forte dose.

Quel dommage de priver certains patients d’une aide qu’eux mêmes, ainsi que les spécialistes qui les accompagnent, jugent précieuse, mais il en va ainsi dans ce pays de merde qu’est devenu la France. Il est en effet beaucoup plus facile d’interdire que de chercher des solutions adaptées simplement parce que nous sommes tous différents et ne pouvons pas toujours réagir de la même manière au même traitement. Faire de quelques cas, aussi fâcheux soient-ils, une généralité, me semble complètement débile.

@gemini a écrit:Autorisation, bien sur qui en est le vrai bénéficiaire?
Le laboratoire.
Le reste n'est que poudre de perlimpinpin

On pourrait aussi se demander si une nouvelle substance, beaucoup plus lucrative, n’est pas sur le point de faire son apparition… Dans l’affirmative, qu’elle aide ou pas les malades, tous les malades, sans effets secondaires potentiels indésirables (ça n’existe pas, tous les médocs sont des poisons), ne pèserait pas bien lourd dans la balance…

Non ?
gemini
gemini
Modérateurs
Modérateurs

Age : 71
Date de naissance : 07/06/1947
Localisation : Gers
Gémeaux Date d'inscription : 07/12/2011
Passion : La France, Le drapeau, Dieu et ensuite : bricolage, jeux video,informatique, politique, jardin. aviation, tir.
Humeur : En général assez bonne. Elle suit le cours de la vie.

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par gemini le Ven 2 Nov 2018 - 11:35

En effet chaque médicament apporte certains bienfaits. La plupart du temps cela compense largement les inconvénients.
Prendre un médicament comporte toujours des risques. En dehors du côté curatif il y a un coté souvent passé sous silence c'est la source de revenu. Sous prétexte de faire baisser les couts on impose les médicaments génériques. Ce ne sont à mon avis que des tours de passe passe pour faciliter les opérations juteuses pour les laboratoires et leurs actionnaires. Ce qui fait que les molècules non rentables ont écartées au profit d’autres. Ainsi certains médicaments, du jour au lendemain sont déclarés inefficaces et ne sont plus remboursés. Pourtant les médecins continuent à les prescrire (cherchez l'erreur). Ce qui accentue encore la fracture sociale, soit vous avez les moyens, soit vous restez sans soins.
Il existe un scandale qu'ils ont étouffé cela concerne certains produits vendus hors de prix pour soigner certaine maladies grave avec l'aval des gouvernements successifs.


***************************************************************************************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par ano le Mer 19 Déc 2018 - 14:08


Dans l'affaire des bébés nés sans bras, Agnès Buzyn, le soi-disant ministre des Solidarités et de la Santé est d'une passivité effrayante. D’habitude, en digne macroniaise, elle blablate, et là rien … silence total ?

Quand est-ce qu’elle va se remonter des manches et se mettre au travail sérieusement ?
Sans blague, leurs incompétences n'ont pas de limites !

Apparemment, il s’agit moins d’une buse que d’une gourde !!!

**
ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par ano le Jeu 20 Déc 2018 - 8:24


Communiqué de presse de Marine Le Pen

Présidente du Rassemblement National
19 décembre 2018
(Source)


« Pas question de faire des économies sur les plus vulnérables », affirmait le 6 juin dernier Agnès Buzyn sur les ondes de RTL. Quelques mois plus tard, la réalité des décisions du Gouvernement vient contredire cet inhabituel accès d’humanité de la ministre des Solidarités et de la santé. Le 1er septembre, en effet, a été publié le décret 2018-767, relatif au financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs. Objectif principal du texte ? Augmenter la participation financière des personnes protégées (y compris les bénéficiaires de l’AAH et d’autres prestations sociales) dès le premier euro perçu – et ainsi réduire la part susceptible d’être prise en charge par l’Etat en fonction des ressources de la personne concernée.

Le légitime soutien apporté aux individus placés sous protection (tutelle, curatelle…) et à leur famille pâtit donc aujourd’hui des errements d’une majorité gouvernementale qui semble s’être donné pour mission de déconstruire, jour après jour, notre système social.

Ultime preuve, s’il en était besoin, de cette brutale et stupide application à frapper les plus faibles de nos compatriotes, l’Etat se montre désormais mauvais payeur envers les mandataires judiciaires, lesquels doivent souvent attendre 3 à 4 mois avant de percevoir les sommes qui leur sont dues, alors qu’elles peuvent représenter de 50 à 90 % de leurs revenus. L’effet délétère de l’action d’Agnès Buzyn à l’encontre des populations fragiles est ici, une fois de plus et malheureusement, démontré. Les Français sauront s’en souvenir, n’en doutons pas, lorsqu’il s’agira de chasser ces gens-là du pouvoir !

**

Macron : le progrès en marche arrière !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les paroles macroniaises n’engagent que ceux qui les écoutent …

ano
ano

Age : 50
Date de naissance : 05/08/1968
Lion Date d'inscription : 22/05/2015
Passion : poli(tique, tesse, ...)

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par ano le Lun 21 Jan 2019 - 17:36


De nouveaux cas de bébés nés sans bras dans les Bouches-du-Rhône

figaro, le 21 janvier 2019
(Source)


Les familles de trois fillettes nées en 2016 ont alerté elles-mêmes le Remera, l'organisme à l'origine de la révélation de précédents cas suspects dans l'Ain, le Morbihan et la Loire-Atlantique. Les recherches devront déterminer si l'environnement et une éventuelle pollution sont en cause.

À quelques jours des premières conclusions de l'enquête relancée à l'automne, selon l'échéance annoncée à l'époque par la ministre de la Santé, Le Parisien révèle que trois nouveaux cas de bébés « sans bras » - sans main, avant-bras ou bras - ont été recensés dans les Bouches-du-Rhône. Ils viennent s'ajouter à la quinzaine d'autres précédemment révélés dans l'Ain, le Morbihan et la Loire-Atlantique. Pour l'ensemble de ces cas d'« agénésie transverse des membres supérieurs » (ATMS), les causes de ces malformations restent à déterminer.

Les trois enfants des Bouches-du-Rhône sont nées en juin, août et novembre 2016, dans une zone située autour de Vitrolles et à proximité de l'étang de Berre. Il s'agirait bien de « cas groupés », selon le quotidien, à savoir un regroupement inhabituel d'un problème de santé dans un espace géographique et dans une période de temps donnés. La survenue de ces trois malformations à peu de distance et de temps d'écart serait en effet supérieure aux probabilités.

« La science estime qu'une ATMS se produit lors d'une naissance sur 10.000 », souligne auprès du journal Emmanuelle Amar, première à avoir alerté sur ce type de malformations en tant que directrice du Remera. « Il y a 27.000 naissances par an dans les Bouches-du-Rhône, donc avec trois agénésies par an, on est déjà au-dessus du nombre total attendu. » La lanceuse d'alerte indique que les données liées à ces cas ont été transmises à Santé publique France (SpF), l'agence nationale de santé publique.

La question de l'environnement

La ministre de la Santé Agnès Buzyn suit de « près le dossier », indique son ministère au journal, précisant que « de la même manière que des enquêtes ont été diligentées dans l'Ain, le Morbihan et en Loire-Atlantique », tous les nouveaux cas groupés doivent faire l'objet d'enquêtes. En octobre, Agnès Buzyn avait souligné que la nouvelle enquête lancée sur le sujet associerait SpF et l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), spécialisée sur les causes environnementales.

Une question cruciale, déjà soulevée à l'automne, porte en effet sur les possibles liens entre ces malformations et l'environnement dans lequel vivent les familles. Toutes celles concernées par les cas recensés en France vivent en zone rurale. Dans les Bouches-du-Rhône, « les cas apparaissent autour de l'étang de Berre, dans une zone très polluée, avec des risques pour la santé », souligne auprès du Parisien la généticienne Annie-Lévy-Mozziconacci, responsable du centre de médecine fœtale de l'Hôpital Nord et conseillère municipale PS à Marseille.

Le problème du recensement national

Le couple de parents d'une des fillettes concernées dans les Bouches-du-Rhône, avait déjà engagé, après la naissance, une procédure contre le gynécologue et la clinique de Vitrolles, où les examens ont eu lieu. Les parents de la fillette cherchaient à comprendre comment l'absence de main et d'avant-bras de leur enfant pouvait ne pas avoir été repérée lors des échographies. Des experts ont été désignés par le tribunal pour éclairer cette question.

En découvrant l'existence de cas similaires relayés dans les médias, à l'automne, la mère a prévenu le Remera. « On veut comprendre, et savoir s'il y a des causes connues à ce qui nous est arrivé », explique-t-elle au journal. Le député LaREM et neurologue Olivier Véran, interrogé par le quotidien, rappelle sur ce point que « lorsqu'une malformation concerne un seul bras, on exclut la cause génétique et on se tourne vers une cause extérieure ».

Ces nouveaux cas ravivent également la question du recensement de ces cas. La médiatisation des malformations recensées dans l'Ain, à l'automne, avait mis en lumière les limites des réseaux d'information en France, au nombre de six et qui ne couvrent que deux naissances sur dix. De nombreuses voix demandent la création d'un registre national. Le Parisien précise, sur ce point, que plusieurs médecins épidémiologistes de SpF tentent actuellement de recenser ces cas d'ATMS pour chaque département. Les groupes de travail censés encadrer ce recensement n'ont toutefois toujours pas été formés.

**

Macron : Mr Doctissimo !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Agnès Buzyn : l’inefficacité entre mutisme et palabre !


Contenu sponsorisé

Re: Soyez prévoyant, pensez à votre santé !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 23 Jan 2019 - 7:21